La Fête de la musique mérite bien une semaine

Diana Baroni

À Vénissieux, on fait toujours les choses en grand. Ainsi, la Fête de la musique qui se déroule le 21 juin devient ici une semaine et met à pied d’œuvre élèves et profs de l’école de musique Jean-Wiéner. Et, comble de la générosité, la semaine s’allonge d’une journée. Tout se déroulera donc du 18 au 25 juin, avec un petit supplément le 1er juillet.

On l’a dit, les élèves vont être à l’honneur, d’abord avec un petit moment musical à la médiathèque Lucie-Aubrac, le 18 juin. Dès le 20 juin, à Jean-Wiéner, les classes de piano, violoncelle, clarinette et flûte traversière s’attaquent à l’œuvre du compositeur romantique Robert Schumann. Le 22 juin, retour à Lucie-Aubrac pour écouter les grands élèves de cycle 3 (percussions, piano, clarinette et violoncelle). La classe de guitare participera au spectacle du 24 juin, évoqué plus loin, et tout finira les 25 juin et 1er juillet avec les chœurs de l’école.

Les enseignants ne seront pas loin, mêlés la plupart du temps à leurs élèves, d’abord avec « Fanfaronnade » le 22 juin, sur l’esplanade Jean-Cagne, prestation de la Fanfare Boumtchak, de l’orchestre d’harmonie, d’un ensemble vocal et de guitares électriques. Mais aussi, le 23 juin à l’Espace Madeleine-Lambert, avec « Déboîtes » de Kogümi, un collectif dans lequel on retrouve le prof de chansons Anatole Buttin. Occasion d’admirer en même temps l’exposition de David Posth-Kohler qui accueille les boîtes musicales de Kogümi.

Le 21 juin, il sera donc temps de fêter officiellement la musique sur deux scènes de l’école Jean-Wiéner, l’une extérieure et l’autre intérieure, entre autres pour un ciné-concert prometteur. On retrouvera sur l’une et l’autre les élèves de l’école, ceux des classes musique du collège Elsa-Triolet et l’on entendra un véritable melting-pot, d’un ensemble de clarinettes aux musiques amplifiées en passant par du rock et du jazz.

En avant-première avant Vaison-la-Romaine

Le 24 juin, toujours à Jean-Wiéner, avec la chanteuse et flûtiste Diana Baroni et les élèves, on découvrira les musiques du manuscrit de Don Baltasar Compañon, prélat espagnol du XVIIIe siècle, parti à Lima puis à Bogota, où il recueillit de nombreux témoignages des cultures indiennes. Elle-même d’origine argentine, Diana Baroni est devenue l’une des grandes interprètes de la musique baroque avant de se plonger dans le répertoire traditionnel latino-américain. Répertoire qu’on écoutera également en première partie avec le Presto Vénissian et la classe de guitare.

Les deux dernières soirées (25 juin et 1er juillet) mettront en avant les différents chœurs de l’école de musique, dirigés par Mick Wagner. Le premier soir, avec « Crise, Chrysalide » à la salle Érik-Satie, ce sera les adolescents. Pour finir à la salle Irène-Joliot-Curie le 1er juillet avec « Mary Poppins » et « Up-grade », par les chœurs junior et Fusion. À noter que pour « Up-grade », il s’agira d’une avant-première puisque Fusion ira ensuite chanter son spectacle aux Choralies de Vaison-la-Romaine.

Réunissant jeunes et moins jeunes, profs et élèves, amateurs et professionnels, mélodies de tous âges et de tous pays, cette semaine sera encore plus forte que la musique.

Le programme

Samedi 18 juin, 10h30 : Bébé bouquine à la médiathèque Lucie-Aubrac puis, à 15h30, moment musical des élèves pianistes de l’école de musique Jean-Wiéner

Lundi 20 juin, 18h30 : Concert autour de Schumann à l’école de musique

Mardi 21 juin, 18 heures : Fête de la musique, scène ouverte à l’école de musique

Mercredi 22 juin, de 14 à 18 heures : Ludikap sur l’esplanade Jean-Cagne

19 heures : récital des grands élèves de cycle 3 à la médiathèque

20 heures : « Fanfaronnade » sur l’esplanade Jean-Cagne

Jeudi 23 juin, 19 heures : « Déboîtes » de Kogümi à l’Espace Madeleine-Lambert

Vendredi 24 juin, 20 heures : Nouveau monde avec Diana Baroni à l’école de musique

Samedi 25 juin, 18 heures : « Crise, Chrysalide » à la salle Érik-Satie

Vendredi 1er juillet, 20h30 : « Mary Poppins » et « Up-grade » à la salle Irène-Joliot-Curie

Entrée libre dans la limite des places disponibles et sans réservation

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *