Transport : la Ville veut promouvoir les modes alternatifs

Capture63%. C’est la proportion d’agents de la Ville qui viennent travailler en voiture individuelle. Pour tenter de réduire ce chiffre et promouvoir des modes de transport alternatifs plus respectueux de l’environnement, la Ville participe depuis plusieurs années au Challenge Mobilité Auvergne/Rhône-Alpes. Le 9 juin, de 12 heures à 15 heures, plusieurs animations étaient ainsi organisées sur le parking de l’hôtel de ville. Après un pique-nique tiré du sac qui a réuni une trentaine d’agents au parc Louis-Dupic, plusieurs ont pu tester vélos et voiture électriques avec le concours de la police municipale. Tandis que 90 autres ont reçu une carte TCL chargée de 10 tickets.

À ce jour, sept vélos à assistance électrique sont disponibles pour les agents de la Ville. Selon la municipalité, ils ont parcouru plus de 14 000 km en cinq ans. Nous avons pu en tester un. Manière de constater que remonter l’avenue d’Oschaz en direction du plateau des Minguettes, vêtu d’un jean plutôt serré, sans s’essouffler ni transpirer, à une vitesse moyenne de 20 km/h, était désormais à la portée de tout citadin (presque) sédentaire. Mais pour quel budget ? Si les prix du neuf s’échelonnent de 1200 à 5000 euros, il est possible de trouver des modèles d’occasion autour de 300 euros. Avis aux amateurs !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *