La dernière saison de pêche

Site de Courtenay et Arandon

Le samedi 12 mars, le site de Courtenay et Arandon, en Isère, vivra sa dernière ouverture de la pêche. En tout cas sous sa forme de gestion actuelle. L’an prochain, les habitants de Vénissieux, Vaulx-en-Velin, Bron, Pierre-Bénite et Givors — les cinq communes qui administrent cet espace nature depuis les années soixante-dix dans le cadre du syndicat intercommunal SiVal — devront aller lancer leurs lignes ailleurs. Les villes de Vaulx-en-Velin et Pierre-Bénite, qui ont connu des changements de majorité municipale en 2014, ainsi que celle de Givors, pour cause de restriction budgétaire, ont en effet choisi de se retirer. Vénissieux et Bron ne pouvant raisonnablement assumer, seules, le budget annuel de 140 000 euros, décision a été prise de dissoudre le SiVal et de vendre le site.

À partir du 12 mars, on pourra donc aller goûter une dernière fois aux joies de la pêche (et de la randonnée, de la pétanque, de l’observation ornithologique… et du farniente) dans cet ensemble de loisirs qui s’étend sur 42 hectares. Comme chaque année, même s’il s’agit de l’ultime, les trois étangs ont fait l’objet d’un empoissonnement en brochets, carpes, tanches, truites et gardons. La pêche est réservée aux habitants et aux employés des communes membres du SiVal. Les cartes pour toute la saison et les droits à la journée sont vendus sur place.

Pour vous y rendre : L’ensemble de loisirs du SiVal est situé en bordure de la RN 75, à 20 km de la cité médiévale de Crémieu (direction Morestel). À partir du carrefour “Sablonnières”, suivre les panneaux “Étangs SiVal”.
Ouvert tous les jours. Tél. : 04 74 80 81 44.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *