Connectez-vous avec nous

Bonjour, que cherchez-vous ?

Culture

Fêtes escales : le 13, c’est chanson française

Ce lundi 13 juillet, les Fêtes escales programment une soirée dédiée à la chanson française avec Billie, La Mine de Rien et Barrio Populo.

barrio populo.. 260712

Ils sont tous de Lyon et Saint-Étienne et aiment faire rimer leur tendresse à l’intérieur de ce grand courant qu’est la chanson française. Pour ce lundi 13 juillet, le festival vénissian gratuit programme les adeptes de Brassens, Brel, Nougaro, Renaud et consorts. Et pour sortir, on sortira !
Dès 19 heures, Billie ouvre sa boîte à beaux textes et mélodies qui groovent. Cette jeune artiste passe par le Chantier des Francofolies et les Transmusicales de Rennes et, à chaque fois, se fait repérer. Avec un petit coup de main de Kent et de Belle du Berry, chanteuse de Paris Combo, Billie enregistre son premier album, « Le baiser ». « Entre imaginaire et branchée », c’est ainsi que se définit cette jeune artiste. Dans le parc Louis-Dupic, ce sera au public de juger.

À 20h30, les cinq musiciens de La Mine de Rien, eux aussi Lyonnais comme Billie, vont à leur tour jouer avec les mots et les rythmes, les rimes et les flows. Chez eux, on trouve tout autant du rock que du flamenco, dans le style de cette chanson française alternative qui fleurit si bien dans les années quatre-vingt-dix. Le cinquième album de La Mine de Rien, « Avec des si », propose de petits passages amicaux de Mourad (de La Rue Kétanou), d’Alice et de Frédo des Ogres de Barback.

À 21h45, il sera temps d’aller écouter Barrio Populo, les Stéphanois de la soirée. Si les textes sont poétiques, les huit musiciens du groupe se déchaînent sur du rock pur et dur. Auront-ils ajouté quelques airs de salsa, eux qui rentrent d’une tournée à Cuba ? Trombone, trompette et percussions étaient déjà de la partie, alors pourquoi pas ?

Enfin, à partir de 23h30, il faudra penser à quitter le parc Dupic pour se diriger vers le stade Laurent-Gérin – avenue Jacques-Duclos, à dix petites minutes à pied.  C’est là que l’on pourra le mieux voir le traditionnel feu d’artifice, avec ses « étoiles de pas longtemps », comme le chante Calogero. Quand on vous dit que la soirée est étiquetée « chanson française » !

Cliquer pour commenter

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Vous aimerez également

Culture

Début juillet, des jeunes des EPJ Léo-Lagrange et Parilly ont tourné un court-métrage dans le cadre des ateliers de La CinéFabrique. Le montage est...

Actus

Dans le cadre des animations d’été, les habitants ont pu peindre l’esplanade du boulevard Komarov, au quartier Pyramide.

Actus

Pendant plus de trente ans, de 1985 à 2015, les archéologues ont multiplié les chantiers de fouilles à l’intérieur et autour du vieux Bourg...

Actus

Après un 14 juillet caniculaire, les Fêtes escales se sont poursuivies avec deux soirées enjouées ayant attiré un public chaleureux.

Actus

La Métropole de Lyon, en lien avec les communes qui la composent, a publié une carte des lieux frais. À Vénissieux, plusieurs options existent...