Baignade, soleil : des conseils pour votre santé

Piscine ete, © R.BERT ExpressionsPiscine, lac, plans d’eau ou rivières… les lieux de baignade et de loisirs nautiques sont nombreux en Rhône-Alpes et les conseils de vigilance sont indispensables pour chacun, tant pour s’assurer de la qualité de l’eau, que pour éviter un malaise ou une noyade.  Les noyades constituent un problème important de santé publique puisqu’elles sont responsables en France de plus de 500 décès chaque année et d’accidents aux séquelles parfois graves.
Selon la dernière enquête “Noyades 2012” réalisée par l’Institut national de veille sanitaire, si les trois régions maritimes (Provence-Alpes-Côte d’Azur, Languedoc-Roussillon et Aquitaine) ont concentré 42% des noyades et 34% des décès, Rhône-Alpes fait partie des régions les plus touchées, avec 79 noyades accidentelles dont 40 décès. Il est donc important de suivre les consignes de sécurité indiquées sur les lieux de baignade. Et de privilégier les zones surveillées.

Les conseils de l’Agence régionale de santé

• Entrez de manière progressive dans l’eau, surtout quand elle est froide et que vous vous êtes exposé au soleil, afin d’éviter le risque d’hydrocution.
• Protégez-vous et protégez vos enfants contre la chaleur et le soleil et évitez de vous y exposer entre 11 heures et 16 heures.
•  Prévenez vos proches lorsque vous allez vous baigner.
• Surveillez en toutes circonstances vos enfants et restez avec eux quand ils jouent au bord ou dans l’eau.
• Évitez de vous baigner en dehors des zones qui font l’objet d’un contrôle sanitaire, et en particulier près des points de rejet.
• Respectez les interdictions qui pourraient être prononcées en cours de saison par les gestionnaires ou les services de contrôle locaux.
• Évitez de vous baigner après des orages violents, parce qu’ils peuvent conduire à des rejets non maîtrisés.
• Évitez de vous trouver en contact avec des zones de dépôts abondants, d’irisations de couleur verte et de mousses.

En piscine, des gestes simples peuvent faire de chacun de nous un baigneur responsable. En effet, sans précaution, “le baigneur est un pollueur qui apporte des germes et polluants naturellement présents sur son corps. L’hygiène des baigneurs est le facteur clé de la qualité sanitaire de la piscine”.
Respectez les gestes suivants :
• N’allez pas à la piscine en cas d’infection (rhume, angine, otite, infection de la peau (mycose), verrues plantaires…) ou de plaie.
• Apportez un maillot de bain propre, un bonnet de bain, une serviette et des produits d’hygiène.
• Allez aux toilettes avant le bain et aussi souvent que nécessaire.
• Douchez-vous (avec savon) avant d’aller ou de retourner dans un bassin.
• Passez systématiquement dans le pédiluve.
• Après le bain, il est conseillé de prendre une douche et de se sécher soigneusement pour éviter les problèmes de peau.

Les bons réflexes pour se protéger du soleil

“Les études épidémiologiques ont démontré que l’exposition au soleil pendant l’enfance, notamment l’exposition intermittente et intense qui provoque les coups de soleil, est un déterminant majeur dans la survenue du mélanome à l’âge adulte, affirme l’ARS. En effet, jusqu’à l’âge de la puberté, la peau des enfants et des adolescents n’est pas armée pour se défendre contre les effets des UV. Elle est plus fine et son système pigmentaire est encore immature, ce qui la rend particulièrement vulnérable aux effets cancérogènes des UV. »
• N’exposez jamais un nourrisson de moins de 12 mois au soleil.
• Choisissez des endroits ombragés pour les activités extérieures.
• Évitez de vous exposer entre 12 heures et 16 heures l’été, en France métropolitaine, car c’est le moment où les rayons solaires sont les plus intenses, donc les plus dangereux.
• La meilleure protection est vestimentaire : portez un chapeau , un tee-shirt et des lunettes de soleil.
• Si vous ne pouvez pas vous couvrir, utilisez une crème solaire à indice de protection solaire haute. Appliquez-la généreusement avant l’exposition et recommencez ensuite toutes les 3 à 4 heures et après chaque baignade, même s’il s’agit d’une crème dite «résistante» à l’eau. Gardez à l’esprit qu’une crème à indice de protection solaire haute ou très haute ne permet pas une exposition plus longue.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *