Enfant-Phare ou l’enfance de l’art

P-8-n°-2

Pour découvrir le monde, le tout-petit fait appel à sa créativité. Une créativité que veut développer le premier festival Enfant-Phare qu’organisent à Vénissieux les professionnelles de la petite enfance. Plus de vingt animations sont proposées dans les équipements : journée “Enchantons le quotidien”, spectacle “Leçon d’émotions”, animations livres, expositions photos, la journée hors les murs, la “Fête enfanpharisante”, le “parcours sensoriel”, l’enregistrement de chansons, la journée créative, les spectacles de marionnettes, les ateliers peinture… il y en a pour tous les petits, partout !

Ce projet, dont la préparation a rassemblé l’ensemble des spécialistes autour de formations communes, de rencontres et de forums, veut tout à la fois accompagner l’évolution des pratiques éducatives dans les crèches, et contribuer à la qualité de l’accueil des tout-petits. Au fil des jours, des initiatives se sont concrétisées, donnant l’occasion de collaborations entre crèches, avec les bibliothèques, les maisons de l’enfance…

L’art et la culture s’invitent alors dans les structures : livres, contes, musique, danse, arts plastiques, marionnettes. Des compagnies et leurs artistes interviennent, suscitant éveil, étonnement, émotions. Ils font entrer la poésie, le rêve et donnent envie de créer et découvrir encore, à cet âge où l’éveil des sens, la curiosité et la soif d’expérimenter sont si forts.

Jusqu’au 15 juin, les équipes vont donc aller à la rencontre des familles. “La créativité est une des priorités de nos professionnelles de la petite enfance”, intervient Danielle Gicquel, adjointe au maire, qui se réjouit d’un tel événement. « Ce festival est une première sous cette forme. Vénissieux est dans ce domaine en avant-garde, d’autant que la Ville a fait le choix de maintenir ses actions culturelles, malgré les restrictions budgétaires. » L’adjointe tient par ailleurs à féliciter l’ensemble des personnels des équipements, « de vrais professionnels, qui ont énormément travaillé sur ce projet.”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *