Entrave au processus électoral : le préfet Carenco a porté plainte

Il l’avait annoncé dimanche soir, il est passé à l’acte lundi. Le préfet Carenco, juste avant de prendre ses nouvelles fonctions en région parisienne, a déposé plainte devant le procureur de la République près le tribunal de grande instance de Lyon. Cette plainte vise des personnes de l’entourage du candidat de la droite, Christophe Girard, qui ont perturbé dimanche soir les opérations de dépouillement dans les bureaux de vote “Maison du peuple” et “Vaillant-Couturier”.

“Il s’agit notamment des assesseurs qui ont refusé d’ouvrir les urnes ainsi que des personnes qui ont demandé à pouvoir recompter des enveloppes vides restant sur les tables à l’issue du scrutin”, indique la préfecture.
“L’État et donc la préfecture sont les garants du processus électoral qui doit se dérouler dans la sérénité et le respect de la loi, rappelle Jean-François Carenco. Dimanche soir à Vénissieux, cette règle intangible a malheureusement été mise à mal.”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *