Chauffage urbain : la Ville restera gestionnaire… par convention avec la Métropole

Hasard du calendrier : la mise en place, au 1er janvier 2015, du nouveau contrat de délégation de service public du réseau de chauffage urbain de Vénissieux (attribué à la société Dalkia), coïncide avec la création officielle de la Métropole. Or, dans les nouvelles compétences que lui accorde la loi dite de modernisation de l’action territoriale, la Métropole devient responsable des réseaux de chaleur. Celui de Vénissieux aurait donc très bien pu passer sous sa coupe.

Mais cela n’arrivera pas. En tout cas pas dans l’immédiat. Lors de la séance du conseil de communauté du 15 décembre — la dernière du Grand Lyon avant la naissance de la Métropole — les élus communautaires doivent en effet voter le transfert, par convention, du réseau de chaleur de Vénissieux entre la communauté urbaine et la commune. “Cette convention organise les modalités permettant à la Ville de se voir confier pleinement la responsabilité de ce service sur le périmètre considéré. Elle est conclue pour une durée d’un an renouvelable une fois”, indique la délibération.

Il est précisé que “l’ampleur des impacts techniques, financiers, opérationnels n’a pas permis à la communauté urbaine de placer la métropole de Lyon dans une situation optimale pour opérer le transfert, au 1er janvier 2015, de tous les réseaux de chaud et froid urbains du territoire métropolitain.”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *