Guy Fischer est décédé

Guy Fischer

Guy Fischer est décédé ce samedi 1er novembre, à l’hôpital où il avait été admis à la mi-octobre. Il avait 70 ans.  Aussitôt la nouvelle s’est répandue comme une traînée de poudre, entraînant une immense tristesse à Vénissieux, où il vivait depuis 1967, et bien au-delà de notre ville.

Élu communiste depuis 1977, sénateur depuis 1995, Guy Fischer avait annoncé fin septembre que les médecins avaient renoncé à le guérir du cancer dont il souffrait depuis l’été 2011. À la veille de rendre son mandat de parlementaire, le 26 septembre, l’élu communiste réunissait une centaine d’amis au café de la Paix, à Vénissieux, pour un au revoir fraternel et très émouvant. Son dernier geste d’homme public remonte au 28 septembre : il se rendait à la préfecture du Rhône afin de voter aux élections sénatoriales. Un vote pour la liste Front de gauche. Évidemment. Fidèle, jusqu’au bout. Alors que nous lui demandions ce jour-là quelle force le faisait ainsi se tenir debout, il nous avait rétorqué : « A-t-on déjà vu Guy Fischer ne pas aller voter ? »*

L’avant-veille de son décès, le Journal officiel annonçait que, par décret du président de la République, pris sur le rapport du Premier ministre et du ministre de l’Intérieur, Guy Fischer était fait chevalier de la Légion d’honneur, avec effet du 24 octobre 2014.

L’ancien sénateur du Rhône était crédité de 47 ans de services. Dont 37 ans de mandats électifs successifs, qui se sont ouverts en mars 1977 quand le jeune instituteur communiste de 33 ans débutait son premier mandat d’élu. Conseiller municipal de Vénissieux et premier adjoint au maire d’abord auprès de Marcel Houël puis d’André Gerin jusqu’en 1996, Guy Fischer avait également été conseiller à la communauté urbaine de Lyon (de 1977 à 1996) et, pendant deux ans, conseiller régional. Conseiller général du Rhône, il a représenté le canton des Minguettes de 1982 à 2008. Élu sénateur du Rhône en 1995, Guy Fischer l’est donc resté jusqu’aux élections de septembre, pour lesquelles il s’était présenté à une très symbolique dernière place sur la liste Front de gauche que conduisait le maire de Givors, Martial Passi.

Guy Fischer a donc exercé dix-neuf ans de mandats au Palais du Luxembourg, dont dix pendant lesquels il a été porté à la vice-présidence par ses collègues parlementaires. En 2011, en effet, les premières atteintes de la maladie l’avaient conduit à ne pas se représenter à cette responsabilité.

Le premier à lui rendre hommage, samedi soir, a été André Gerin : « Avec Guy Fischer, déclare l’ancien député et maire de Vénissieux, nous sommes liés par 37 années de parcours commun, dans des responsabilités différentes et complémentaires, tant à Vénissieux que dans les assemblées parlementaires. Nous disions, pour sourire, que nous formions à nous deux « le Congrès de Versailles ».

« Je veux témoigner de son dévouement et de sa fidélité, dans nos relations d’amitié authentique fondée sur un mutuel respect, alors que beaucoup de motifs pouvaient nous séparer, nous opposer.

« Notre amitié, notre affection nous ont soudés pour servir l’intérêt de la 3e ville du département. Son combat pour préserver et développer cette municipalité, belle et rebelle, dirigée depuis 1935 par des maires communistes, s’est poursuivi avec Michèle Picard. Sa totale implication dans la campagne des municipales de 2014 témoigne de son engagement au service de l’intérêt général et de la chose publique. Il est resté fidèle à la vie et à l’activité du parti communiste français.

« Nous perdons un digne représentant politique que l’histoire reconnaîtra comme une personnalité attachante, toujours prête à donner, à se dévouer, à ne pas compter son temps.

« Guy Fischer a toujours été un homme d’union, de dialogue, d’ouverture, empreint d’humanisme.

« Vénissieux et les Vénissians lui doivent une énorme reconnaissance.

« Guy va nous manquer. Il nous manque déjà pour les batailles à venir.

« L’honneur de la République, c’est d’avoir en son sein des hommes de cette trempe qui n’ont qu’un seul but, celui de servir les autres, en aucun cas celui de se servir. Il avait assurément une haute idée de l’éthique politique », déclare également André Gerin.

 

* Article du 1er octobre.

16 pensées sur “Guy Fischer est décédé

  • 4 novembre 2014 à 14 h 59 min
    Permalink

    C’est avec une grande tristesse que j’apprends la disparition de Guy je retiendrai ses combats contre l’injustice d’ou qu’elle vienne je garderai en mémoire ses 25 années passées ensemble sur les bancs du conseil municipal de Vénissieux sa sympathie me marquera a jamais
    Bon courage a ses proche
    Michel PERRET

  • 4 novembre 2014 à 11 h 20 min
    Permalink

    J’ai connu Guy lorsqu’il était encore instituteur et beaucoup apprécié par la suite ses combats et prises de position. C’est un homme de bien qui nous a quitté.
    Ne pouvant participer à l’hommage qui lui sera rendu vendredi j’assure ses proches de ma fraternelle sympathie.

    Gilbert Chaussade

  • 3 novembre 2014 à 17 h 37 min
    Permalink

    guy cher camarade. Toute ma famille tient a te saluer ..comme un militant des luttes contre les discriminations,les injustices,toujours a l’ecoute avec subtilité sans compromission….et ce courage d’affronter les adversaires.. humblement sans violence..

  • 3 novembre 2014 à 16 h 57 min
    Permalink

    Un homme avec qui il faisait bon discuter…
    Toutes mes condoléances à sa famille

  • 3 novembre 2014 à 15 h 39 min
    Permalink

    Un grand Homme est parti nous n’oublierons pas ton humanité, ta présence là où tu m’a impressionné c’est lors de la projection du documentaire sur la marche de l’égalité au cinéma Gérard Philip alors que tu savais que la salle ne te serai pas acquise, tu as expliqué ton implication dans la recherche de la vérité sur les violences policières qui se passaient sur le plateau des minguettes. Merci pour tout

  • 3 novembre 2014 à 14 h 08 min
    Permalink

    Un grand monsieur vient de nous quitter. Merci Guy pour ton Humanité et ta constante présence aux côtés de ceux et celles qui luttent. Merci d’avoir accompagné le peuple Palestinien, même lorsque les forces te manquaient. Merci d’avoir, encore cet été, crié avec nous ton indignation face aux crimes.
    Salut l’ami.
    « Collectif 69 de soutien au peuple palestinien ».
    http://collectif69palestine.free.fr/spip.php?article810

  • 3 novembre 2014 à 10 h 07 min
    Permalink

    J’ai appris avec beaucoup de peine le décès de Guy Fischer ce samedi premier novembre.
    Chacun à Vénissieux connaissait Guy, un des élus les plus respecté et apprécié de la commune.

    Adjoint au maire, conseiller général, conseiller régional, conseiller communautaire, le sénat ne pouvait qu’accueillir ce passionné de la chose publique.

    Sa formation d’instituteur public se lisait dans son attachement au dialogue et à la l’explication de ses engagements, qualités qui font l’honneur des hommes politiques.

    Homme de valeurs, il avait montré tout au long de sa carrière son attachement à l’intérêt général et chacun savait qu’il savait tenir ses engagements.
    Vénissieux perd un humaniste, un homme d’union, de dialogue et d’ouverture.

    Je le regrette.

    Je présente toutes mes condoléances à sa famille, à ses proches et je m’associe à leur tristesse Vénissieux et les vénissians ont perdu un grand Monsieur.

  • 3 novembre 2014 à 6 h 50 min
    Permalink

    Un homme d’ouverture dont on aimerait que tous nos politiques s’inspirent pour ses qualités humaines et hautement sociales. Il a toujours su dans son agenda très chargé, accorder du temps aux jeunes vénissians dont j’avais la charge au collège Paul Eduard, pour valoriser leur travail, entre autre dans les relations de partenariat que notre établissement entretenait avec les entreprises de notre ville.
    Sincères condoléances à tous ses proches.

  • 2 novembre 2014 à 19 h 05 min
    Permalink

    Un Immense Respect pour ce Grand Homme qui va énormément nous manquer.
    Condoléances à ses proches.

  • 2 novembre 2014 à 16 h 17 min
    Permalink

    Profondément peiné par la disparition de Guy qui est resté jusqu’au bout proche des personnes et de leurs préoccupations. Un homme politique comme on les aime.

  • 2 novembre 2014 à 15 h 39 min
    Permalink

    Vénissieux peut etre triste et les minguettes en particulier , je me souviendrais toujours de ce jour ou nous étions face aux CRS en 1983 avenue d’OSCHATZ la police nous avait barré la rue car nous voulions rencontrer Marcel HOUEL et c’est GUY qui a surgit de derrière le cordon policier pour nous parler et nous promettre de nous recevoir, il allait au contact car il était proche de nos préoccupations, j’avais 17 ans et je ne connaissais que lui..c’est a cause de lui ou plutôt grace a lui que suis entré en politique, toujours disponible, son bureau de 1er adjoint toujours ouvert. A l’écoute en permanence , humain comme un institt… La dernière fois que je l’ai vu c’était place BELLECOUR cet été dans une manif pro-palestinienne , il est monté sur un camion plateau pour défendre GAZA de son massacre. Ton cœur était grand, ta vie vouée au service des autres et de Vénissieux en particulier, TU VAS NOUS MANQUER. ADIEU L’INSTITT…

  • 2 novembre 2014 à 14 h 55 min
    Permalink

    Condoléance a sa famille. Un homme sympathique et ouvert , il va nous manquer.

  • 2 novembre 2014 à 14 h 42 min
    Permalink

    au delà de l homme politique intégre et sincère c est aussi un ami que l on perd . Il va sûrement retrouver tous ses camarades de lutte partis avant lui et la révolution se fera au paradis !!! Condoléances attristées à ses enfants . Petits enfants Denise et Monique

  • 2 novembre 2014 à 9 h 58 min
    Permalink

    Profondément touché par la disparition de Guy dont les qualités humaines etaient infinies

  • 2 novembre 2014 à 9 h 55 min
    Permalink

    J’apprends avec une grande émotion le décès d’un très grand homme. J’ai beaucoup aimé Guy du temps ou j’habitais Vénissieux, il était profondément humain et généreux. il est de ces personnages qu’on ne peux oublier, tant ils ont proches des gens. Il faisait partie de ces grands hommes qui ne laissent pas indifférents et dont on doit se souvenir. Je présente mes condoléances attristées à sa famille

  • 2 novembre 2014 à 7 h 54 min
    Permalink

    C’est avec une profonde émotion et une grande tristesse que les venissians ont appris le deces. Toutes mes condoleances a la famille.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *