Connectez-vous avec nous

Bonjour, que cherchez-vous ?

Actus

Où l’on reparle du CFAL

Le préfet de la région Rhône-Alpes va officiellement lancer le 6 octobre la concertation préalable à la décision d’une enquête publique pour la partie sud du CFAL, le contournement ferroviaire de l’agglomération lyonnaise, qui pourrait passer très près de Vénissieux.

 

fuseau

 

Si la réalisation de la partie nord du Contournement ferroviaire de l’agglomération lyonnaise — de Leyment à Saint-Pierre-de-Chandieu— a été déclarée d’utilité publique à la fin de l’année 2012, celle de la partie sud — de Saint-Pierre-de-Chandieu à la gare de triage de Sibelin — est encore entourée de nombreuses incertitudes.

À l’été 2013, la commission Duron, chargée de fixer les grandes priorités du schéma national des infrastructures de transport, avait même préconisé de reporter à l’après 2030 la mise en service du CFAL. Pourtant le préfet de la région Rhône-Alpes, Jean-François Carenco, va officiellement lancer le 6 octobre la concertation préalable à la décision d’une enquête publique pour la partie sud du CFAL.

Cette annonce n’a pas manqué d’étonner le collectif d’associations Fracture, qui milite depuis 2002 pour un autre tracé, moins impactant, plus respectueux de l’environnement, mais aussi plus long et a priori plus coûteux. “On a été surpris, concède Gilles Renevier, le président. Le rapport Duron renvoie le projet aux calendes grecques, et maintenant M. Carenco relance la machine. Sur le fond, nous n’attendons pas grand-chose de cette consultation car elle porte sur un tracé qui, à nos yeux, est le pire de tous.”

L’itinéraire choisi par l’État et Réseau ferré de France (RFF) en 2009 rejoint Sibelin en passant sous Toussieu, Mions, Corbas et Feyzin. “Une zone peuplée, appelée à se densifier dans l’avenir, déjà traversée par de nombreux pipelines, et sous laquelle se trouve la grande nappe phréatique de l’Est lyonnais, fait valoir Gilles Renevier. Vouloir faire passer les trains ici est une ineptie.”

Si la commune Vénissieux n’est pas directement concernée, elle l’est quand même d’assez près. Le CFAL pourrait en effet passer à quelques encablures de la pointe sud. Rappelons qu’en 2009 le conseil municipal avait adopté à l’unanimité une motion présentée par le groupe des élus communistes et apparentés dénonçant “une vision au rabais de l’aménagement du territoire, comme le fut déjà la Rocade Est”.

Cliquer pour commenter

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Vous aimerez également

Actus

Lors du conseil municipal du 17 juin, la contribution de Vénissieux au débat sur l’aménagement du futur noeud ferroviaire lyonnais a été adoptée à...

Actus

La SNCF voudrait passer à 4 voies la ligne entre Saint-Fons et Grenay. Lors du débat public du 11 juin, des associations de riverains...

Actus

Le 11 juin, se tient à Vénissieux l'une des 15 réunions organisées par la Commission nationale du débat public consacrées aux aménagements du «...

Actus

En à peine quelques décennies, les nouvelles technologies ont envahi notre quotidien : smartphones, GPS, tablettes, objets connectés, ordinateurs… De plus en plus présentées...

Actus

Pour acquérir les bases de l’informatique, une petite dizaine de retraités ont débuté à la médiathèque une formation de cinq séances de trois heures.