Mory Ducros : les licenciements annulés par la justice

“Licenciements sans cause réelle ni sérieuse”. Tel est en substance l’avis du tribunal administratif de Cergy-Pontoise, qui a annulé ce vendredi les quelque 2800 licenciements homologués en mars dernier par l’administration, dans le cadre d’un plan de sauvegarde de l’emploi (PSE).
L’entreprise Mory Ducros, qui employait 5000 personnes, avait déposé le bilan en novembre 2013. Le plan social avait conduit à la fermeture de près de la moitié des agences, dont celle de Vénissieux où 140 salariés ont été licenciés. L’agence voisine de Saint-Priest avait été sauvegardée mais seuls 46 salariés sur 103 avaient gardé leur emploi.
L’homologation du PSE avait été contestée par la CGT, la CFDT, la CFE-CGC et un groupe de plusieurs centaines de salariés. La décision rendue ce vendredi par le tribunal de Cergy-Pontoise ne suspend pas la mise en œuvre du PSE mais ouvre la possibilité pour les salariés de saisir les prud’hommes en vue d’obtenir des indemnités supplémentaires.
Interrogé par l’AFP, Me Fiodor Rilov, défenseur du collectif de salariés, s’est félicité d’ “une première victoire pour les personnes qui ont perdu leurs emplois dans des conditions inacceptables”.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *