Fischer et Gerin dénoncent les "cousinades" de Girard avec Benedetti

Guy Fischer et André-Gerin, les co-présidents du comité de soutien de Michèle Picard, s’étonnent dans un communiqué que Christophe Girard, le candidat de l’UMP, lance « subitement une procédure judiciaire à l’encontre de la liste extrême-extrême droite alors que la même question se posait déjà avant le premier tour. »

« Christophe Girard n’a jamais bougé le petit doigt pour dénoncer les agissements des « identitaires », les insultes haineuses de Benedetti à l’encontre du maire Michèle Picard », déclarent le sénateur et l’ancien député communistes. 

« Ces deux dernières années, Michèle Picard a combattu, seule, Benedetti et Gabriac, qui représentent un nouveau terreau fasciste.

« Girard est donc à la recherche des voix du Front national pour tenter de s’emparer de la ville de Vénissieux.

« Bien avant le 1er tour, l’élève du « Puy-du-Fou », Villiériste pur sucre, est parti en cousinades depuis des mois avec Benedetti.

« Après le résultat remarquable de Michèle Picard, Christophe Girard tente le tout pour le tout pour berner les électeurs. Il a beau jouer les enfants de chœur, tout le monde aura compris qu’il est le digne représentant de Sarkozy !

« On connaît ses objectifs réactionnaires : il est prêt à en découdre avec les fonctionnaires, il participe au combat contre l’avortement et il est toujours vent debout lorsque l’on parle de culture au conseil municipal…

« Dimanche 30 mars, il mérite une belle fessée populaire du peuple de gauche ! »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *