Connectez-vous avec nous

Bonjour, que cherchez-vous ?

Actus

Fusion des listes PCF et PS : après l'heure, c'est trop tard

Les discussions engagées lundi après-midi entre les listes conduites par Michèle Picard et par Lotfi Ben Khelifa n’ont pas abouti. On aura donc une quadrangulaire à Vénissieux, dimanche 30 mars.

election 97La liste “Avec Michèle Picard, rassembler les Vénissians – tenir le cap à gauche” a été déposée à la préfecture sous les coups de 14 heures. Elle est à l’identique de celle pour laquelle ont voté 3 763 électeurs, dimanche dernier, permettant au maire sortant de recueillir 30,72% des suffrages exprimés. Il n’y a donc pas eu d’accord avec la liste conduite par Lotfi Ben Khelifa, “Ensemble pour Vénissieux” (1 934 voix ; 15,79%).

À la table des discussions engagées lundi après-midi : d’une part Serge Truscello et Marie-Christine Burricand avec Michèle Picard (pour les partenaires PCF, Europe Écologie Les Verts, Parti de gauche, Mouvement républicain et citoyen) ; et d’autre part Bernard Rivalta et Lotfi Ben Khelifa (pour la liste PS/PRG/MoDem).

S’appuyant sur les résultats du premier tour des élections municipales, Serge Truscello a fait la proposition aux socialistes d’avoir six candidats en position éligible, dont trois adjoints au maire et un conseiller communautaire. Le PS de son côté demandait à peser pour un tiers dans la future majorité — autrement dit, à avoir 12 candidats en position éligible dans les 36 premiers. Ils portaient aussi l’exigence d’avoir un conseiller communautaire, siège bien évidemment dévolu à Bernard Rivalta, président sortant du Sytral.

Trop gourmands, ont estimé les négociateurs côté PCF. “Nous leur avons dit aussi qu’il était hors de question que le MoDem figure parmi les colistiers amenés par les socialistes, sans obtenir de leur part un engagement  à ce sujet”, précise Serge Truscello.

Plus tard dans la soirée, nouvelle discussion. Le PCF proposait alors au PS de passer à 8 ou 9 candidats en position éligible, le PS s’en tenant à sa proposition 2/3, 1/3.

Une ultime négociation a eu lieu mardi en fin de matinée, au cours de laquelle le PS a réduit ses prétentions à 8 ou 9 sièges. Trop tard. “On n’avait plus le temps de réunir nos partenaires et de refondre la liste. On avait dit qu’on la déposerait à 14 heures, et à 14 heures on était à la préfecture.”

On se dirige donc vers une quadrangulaire à Vénissieux, dimanche :

“Avec Michèle Picard, rassembler les Vénissians – tenir le cap à gauche” (Michèle Picard)

“Ensemble pour Vénissieux” (Lotfi Ben Khelifa)

“Osons le bon sens pour Vénissieux” (Christophe Girard)

“Vénissieux fait front” (Yvan Benedetti)

Cliquer pour commenter

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous aimerez également

Express

“Ciociari”, ainsi nomme-t-on les habitants de la région située entre Rome et Naples, dans la chaîne des Apennins. Une région d’où ont migré la...

Express

Dans le cadre du projet Plateau Fertile, les associations Graines de Bio-Divers-Cité et Le Passe-Jardins vont créer un espace écologique sur un terrain de...

Express

– Anatole-France – Paul-Langevin : permanence mardi 5 mars à 18h30, en salle n°2 de la Maison des fêtes et des familles (20, avenue...

Express

Depuis le 1er janvier 2024 et conformément à l’évolution réglementaire, les marchés forains organisés à Vénissieux présentent de nouvelles règles de gestion des déchets....

Express

Des vestiges gallo-romains à l’immigration, en passant par les rosiéristes, la Résistance, la Déportation, les usines et les luttes ouvrières, Vénissieux est une ville...