Six cas de gale à Henri-Wallon : le groupe scolaire et la maison de l'enfance désinfectés

Alors que, depuis début janvier, 24 cas de gale ont déjà été signalés en Rhône-Alpes, dont 17 en milieu scolaire, on a appris que six enfants étaient touchés au groupe scolaire Henri-Wallon ; quatre en maternelle et deux en élémentaire. Une fois le diagnostic de gale profuse (plus contagieuse que la gale commune) posé par un médecin, les services municipaux ont mis en place un protocole afin que l’épidémie ne s’étende pas.

En augmentation depuis plusieurs années, la gale est devenue un véritable problème de santé publique  en France. Ainsi en Rhône-Alpes, le nombre de cas isolés ou groupés parvenus à l’ARS (agence régionale de santé) est passé de 162 en 2012 à environ 200 en 2013.

C’est dans ce contexte qu’à Vénissieux, six cas ont été détectés au groupe scolaire Henri-Wallon. Directeur général adjoint des services municipaux, chargé du secteur,  Jean-Marc Baudin précise : « Dans un premier temps, jeudi, toutes les couchettes de la maternelle ont fait l’objet d’une désinfection. Comme il s’agit de gale profuse, nous avons traité l’ensemble des locaux dans la nuit de jeudi à vendredi. Ce vendredi, les enfants ont donc pu aller en classe normalement. Ce soir, à partir de 18 h 30, une entreprise spécialisée va effectuer un second traitement et traiter les locaux de la Maison de l’enfance qui sera fermée ce week-end. Selon l’évolution de la situation, soit l’ensemble des enfants seront traités médicalement soit seulement ceux qui ont été en contact avec les six enfants touchés. La décision sera prise rapidement. »

La gale, bien que très désagréable, est une maladie bénigne de la peau, provoquée par un parasite. Elle se manifeste par des démangeaisons, surtout nocturnes. Contrairement aux idées reçues, elle ne survient pas que chez des personnes présentant une hygiène défectueuse : tout le monde peut être concerné par cette parasitose. La période d’incubation est variable : d’environ 3 semaines, elle peut durer jusqu’à 6 semaines. Le parasite se transmet principalement par contact direct, peau contre peau, avec une personne porteuse de la gale. La transmission survient d’autant plus que les contacts sont fréquents et prolongés, que le diagnostic est porté tardivement et que les malades ignorent qu’ils sont contagieux. La gale peut se transmettre également par contact indirect avec les vêtements, le linge de maison, la literie ou le mobilier en tissu, utilisés récemment par une personne porteuse de la gale.

Il n’y a pas de guérison spontanée de la maladie, c’est-à-dire qu’il est nécessaire de prendre un traitement médicamenteux pour supprimer le parasite.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *