Bosch : Michèle Picard écrit à Montebourg et veut rencontrer le préfet

Le maire de Vénissieux, Michèle Picard, a adressé un courrier au ministre du Redressement productif, Arnaud Montebourg, suite à la décision du groupe Bosch de se retirer du photovoltaïque. Un retrait qui menace directement 230 emplois sur le site de Vénissieux. “La venue de la fabrication de panneaux photovoltaïques en 2011 faisait partie d’un projet industriel incluant le rapprochement avec le site voisin de Rexroth, rappelle Michèle Picard. Une fusion faisant de l’ensemble un site plus important, multi-divisions et multi-produits, permettant en cas de difficultés sur un produit de compenser avec d’autres.”
Le maire poursuit en affirmant que “Bosch ne peut pas aujourd’hui se contenter de rechercher un éventuel repreneur pour son activité solaire. Il doit tenir ses engagements et rechercher dans ses divisions, notamment sa division Rexroth, des activités permettant d’assurer le maintien des emplois et la pérennité du site. »
Michèle Picard reprend également la proposition faite par la CGT de “favoriser le développement d’une véritable filière française de l’énergie photovoltaïque” qui pourrait passer par la création d’un Groupement d’intérêt économique (GIE).
En parallèle, le maire s’est adressé au préfet Carenco pour solliciter une rencontre “en présence des syndicats CGT et CGC de l’entreprise”.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *