Lycée Jacques-Brel : une ville et plusieurs histoires

Ellen Theodosis et Raphaël Milleret affichent un sourire de fierté en regardant le travail de leurs élèves. Respectivement profs d’arts appliqués et de français au lycée professionnel Jacques-Brel, ils ont accompagné, avec la plasticienne Christine Goyard, deux classes de 1re année et de terminale de CAP commerce dans un vaste projet (financé par la Ville et le GPV) qui concerne la future cité scolaire et sa palissade. Les 1res travaillent sur la palissade et les terminales sur l’exposition, montrée du 22 au 29 mars.Pour l’exposition, les uns ont réalisé leur montage de photos prises par Christine, d’autres ont fait leurs propres images du lycée actuel (en insistant bien sur ce qui est abimé), d’autres encore se sont présentés au moyen d’autoportraits dessinés. Ils ont également réfléchi sur la ville telle qu’ils l’appréhendent (on voit beaucoup d’images de transports en commun) et ont pratiqué le flop avec le graffeur Antonin Rêveur, ces signatures et écritures arrondies dont on voit quelques exemples sur le lieu d’exposition, à l’intérieur de Jacques-Brel.
« Chacun a raconté son histoire par rapport à la ville », expliquent les deux enseignants.
Certains des panneaux vont être ensuite montés sur les palissades du chantier.
De leur côté, des habitants du quartier, avec les centres sociaux des Minguettes, peaufinent aussi leurs créations. On peut en voir les travaux préparatoires jusqu’au 18 avril au centre social Roger-Vailland.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *