Conseil municipal d’enfants : c’est parti

Trente-sept écoliers sur les 44 élus au conseil municipal d’enfants ont été accueillis le 31 octobre au centre de vacances municipal Daniel-Fery, à Champagneux. Un moment inoubliable pour ces élèves de CM1/CM2 encadrés par les animateurs des maisons de l’enfance. Toute la journée, ils ont répondu à des questions, écouté le maire, dialogué avec elle, posé pour les photographes, travaillé en commissions… et joué. Leur comportement a été irréprochable. Tous prennent leur rôle très au sérieux et pensent faire bouger les choses.

Venus en bus, les enfants ont d’abord joué à faire connaissance, chacun essayant de retrouver l’autre dans la salle. Sur le papier, juste quelques informations : “J’aime le rose, sur une île déserte j’emmènerais ma maison, je porte des lunettes, j’ai des yeux bleus, j’aime ma ville, j’aime les chats, je déteste le racisme, l’école…” Un jeu organisé par Tayeb Boussouar (direction municipale enfance) qui gère avec beaucoup de conviction la mise en place de ce CME, avec Said Idamine, intervenant socio-éducatif de l’association Wesch, qui a permis de tisser assez vite des liens. Ambre, Faustine et Louisa se sont mises à discuter. Un peu plus loin, Ryad et Hisac aussi.

Un questionnaire sur le thème “Raconte-moi la mairie, comment ça marche ?” a ensuite été l’occasion d’échanges fournis avec le maire, Michèle Picard, et avec Christian Falconnet, son adjoint en charge des affaires scolaires. « À quel âge peut-on devenir maire ? 18 ans, 21 ans, 25 ans ? » La réponse est unanime : « 25 ans ! «  Le maire rectifie : eh non, c’est 18 ans ! Etonnement dans la salle. « On est beaucoup trop jeune ! On manque d’expérience ». Peu de maires sont élus à cet âge, confirme Michèle Picard, car « vous avez raison, il faut de l’expérience ». Les questions se succèdent : « Quelle est la durée d’un mandat de maire ? Combien de fois est-il renouvelable ? Est-ce qu’un maire peut gérer la mairie tout seul ? Comment est-il élu ? Quelles sont les ressources de la mairie ? Combien d’habitants compte Vénissieux ? »

Après ce  » QCM « , viennent l’heure de déjeuner puis de jouer. Autant d’occasions de faire mieux connaissance. Les enfants troquent vite leur mission contre un ballon de foot, d’autres se lancent sur la tyrolienne, encadrés par les animateurs… Puis encore quelques moments partagés avec le maire qui offrait un livre à chacun : “Je serai trois milliards d’enfants”, d’Alain Serres, paru aux éditions Rue du monde. S’adressant une nouvelle fois aux jeunes conseillers, elle insistait : « Vous êtes les citoyens de demain, c’est pourquoi le conseil municipal d’enfants est très important pour nous, les élus de Vénissieux. Souvenez-vous que vous avez des droits et des devoirs. Vous pouvez compter sur moi comme je compte sur vous.  »

Pour finir la journée, et avant de remonter dans le bus, les enfants se sont répartis en trois commissions : environnement, solidarité et loisirs éducation.

Leur prochain rendez-vous sera le 17 novembre au matin, à l’hôtel de ville. Les petits élus découvriront alors la salle du conseil municipal, histoire de ne pas être trop impressionnés le jour J. Car les jeunes conseillers seront très entourés : parents, enseignants, autres candidats… et bien sûr, le maire et tout le conseil. Rendez-vous donc pour la mise en place du CME le mardi 20 novembre, à 18 heures.

Les élus du CME de Vénissieux :

Noura Aguilt, Chahinaze Atbi, Imène Beghdadi, Myriam Belhareth, Romayssa Boufoud, Moussa Bouiflane, Sirine Bouzid, Mélissa Cavcic, Kyllian Chomet, Laurena Debard, Nawel Diaby-Monnery, Majid El Khoulam, Mamadou Fadiga, Kahina Fellahi, Adam Fiorato, Mathieu Garneret, Rayan Gherbi, Syrine Ghezal, Idriss Guelbi, Solène Guillemin, Zarra Khelalfa, Amira Khelifa, Lockmen Tayeb Laoucheria, Louisa Lonoce, Claudia Lopez, Sofiane Medjgal, Iyad Mohamed, Hisac Muntean, Farha Mze, Nansi Nkufula Ngiaba, Hamza Ouertani, Sirine Ouhaibia, Tom Petitjean, Adrien Roman, Ambre Roussel, Lukas Saman, Faustine Sanchiz, Karim Seck, Tamim Siouda, Iskandre Tabboui, Slimane Tedbirt, Nour Touati, Anatole Varet, Leyane Zerroug.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *