Athlétisme : Baala, Lavillenie, Robert-Michon et Lemaître vedettes à Vénissieux

Le stade du Rhône n’a pas fait le plein de spectateurs ce week-end. Dommage, car il n’est pas sûr que l’on revoie de sitôt autant de “pointures” de l’athlétisme à Parilly. Songez un peu. Christophe Lemaître, Mélina Robert-Michon, Renaud Lavillenie et même Mehdi Baala (venu en invité surprise) ont occupé le devant de la scène médiatique à Vénissieux ce week-end. Disputée au stade du Rhône, la coupe de France des relais et spécialités a été un temps fort de ce début de saison, les participants ayant surtout à cœur de se faire plaisir dans cette enceinte de Parilly récemment rebaptisée stade du Rhône. “Le cadre est magnifique, a commenté Djamel Boudebibah, entraîneur national des relais masculins sur 100 et 200 mètres et adjoint aux sports de Bron. Il faudrait songer à proposer ici d’autres compétitions.”
Sur les pistes, si aucun record n’a été battu, on peut rappeler le succès du 4 x 100 m d’Aix-les-Bains, le club de Lemaître. Le quatuor Van Tilbeurgh-Lemaître-Pessonneaux-Reynaert s’est aisément imposé en 40’98 (40’85 en séries). Notons ensuite le succès attendu de Robert-Michon qui a lancé le disque à 61,68 m. Une performance de choix pour l’Iséroise désormais installée à Lyon. Forfait pour les J.O. de Londres en raison d’une blessure à l’aponévrose plantaire, Mehdi Baala a renoué avec la compétition à l’occasion de séries du 4 x 800 m disputées pour le compte du club de Lille. Enfin, Renaud Lavillenie, champion olympique à la perche (5,97 m), a débuté son concours à 4,50 m avant d’échouer trois fois à 5,40 m. Il terminait 2e avec un meilleur saut à 5,30 m, devancé par Vincent Favretto, de Bron (5,40 m).
Mais pour les autographes signés avant et après la compétition, c’est évidemment Lemaître qui l’a emporté. Toujours avec une disponibilité déconcertante… la marque des champions.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *