Novéo Park, symbole du renouveau immobilier

Il s’agit du plus important programme de construction lancé à Vénissieux depuis trente ans. Le meilleur exemple d’un dynamisme immobilier retrouvé. Même si le marché donne des signes de ralentissement.

Philippe Arnold, directeur général logement du groupe Bouygues pour l’Est de la France, n’a pas caché ses inquiétudes, jeudi 19 septembre, au moment de poser symboliquement la première pierre du programme Novéo Park : “Les dernières statistiques dans l’agglomération font état d’une baisse de 30 % des ventes.” L’immobilier, qui était resté à l’abri de la crise, est aujourd’hui rattrapé par le ralentissement économique. Cela ne fait plus l’ombre d’un doute.
Commercialisé à l’automne dernier, Novéo Park a devancé l’orage. Ce programme de quelque 300 logements, situé entre l’avenue de Pressensé et l’avenue Viviani, s’est même vendu assez facilement. “Plus de la moitié de nos logements étaient proposés à 2 600 euros le m2, ce qui n’est pas cher par rapport à la moyenne du marché lyonnais, précisait Philippe Arnold. C’est l’une des raisons de notre succès.”
Ce prix inférieur du foncier explique d’ailleurs en grande partie le boom immobilier observé à Vénissieux ces dernières années. Partout, y compris aux Minguettes, les promoteurs sont de retour. “En tant que maire, la satisfaction que j’éprouve est de voir que tous les quartiers profitent de cet essor, se félicitait Michèle Picard. Pas un n’est laissé à la remorque, ce qui est remarquable. Que l’on ne se trompe pas cependant : il ne s’agit pas de livrer la commune à l’appétit immobilier, mais bien d’enregistrer sur le terrain, et dans les faits, les signes d’une attraction retrouvée.”

Du logement social aussi

De ce point de vue, Novéo Park fait figure de symbole. Depuis les Minguettes, on n’a jamais autant bâti d’un coup à Vénissieux. Les travaux, lancés au printemps dernier, vont durer deux ans. 291 logements, du 2 au 5 pièces, répartis en neuf pavillons de quatre étages, ont commencé à pousser sur un vaste terrain qui accueillait autrefois les entrepôts de la société de stockage Armadillo. La plupart des acheteurs sont des primo-accédants, de jeunes couples aux revenus peu élevés. “Dans le contexte actuel de difficultés économiques, c’est un enjeu majeur de proposer ce type de programmes, faisait valoir Philippe Arnold, car ils permettent de s’insérer dans un parcours résidentiel.”
Novéo Park s’accompagnera d’un programme social réalisé par l’Opac du Rhône, qui prévoit 105 logements locatifs ou en accession aidée. Ce sont donc au total plus de 400 logements qui vont sortir de terre. “Dans les programmes récents, on constate que 50 % des occupants sont Vénissians, l’autre moitié étant composée soit d’anciens Vénissians qui reviennent s’installer dans notre ville, soit de familles issues de communes périphériques, précisait le maire. C’est cette idée que je défends, celle de faire évoluer profondément notre ville, sans que ses habitants en soient dépossédés. Novéo Park est un exemple de cette diversification, voulue et encouragée par notre ville. Deux programmes différents, l’un privé, l’autre social, mais une cohérence urbaine.”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *