Parilly : place au stade du Rhône et à la tribune Tony-Bertrand

Il ne s’appelle plus « Stade de Parilly ». Désormais, si vous cherchez le stade d’athlétisme du parc départemental de Parilly, il va vous falloir demander le « Stade du Rhône ». Michel Mercier, président du Conseil général, a officialisé ce lundi la nouvelle appellation de cet équipement, créé dans les années soixante au cœur des 178 hectares du parc, dont une grande partie se trouve sur le territoire de Vénissieux.

Cette cérémonie,  à laquelle ont pris part Michèle Picard, maire de Vénissieux, Andrée Loscos, adjointe aux sports, ainsi que Marie-Christine Burricand et Christian Falconnet, conseillers généraux, a également été l’occasion de dévoiler le nom de la tribune, baptisée « Tony Bertrand ».

Ancien adjoint aux sports de Lyon, conseiller général pendant sept ans, Tony Bertrand offre la particularité d’avoir fêté cette semaine son centième anniversaire. Présent à la cérémonie, l’ancien élu a manifesté une éloquence et un humour rafraîchissants. “Faites attention, je suis bavard », prévenait le centenaire, avant d’expliquer : « En 1956, j’ai eu l’honneur d’être consulté par le président du Conseil général du Rhône… Il m’avait demandé de les conseiller pour améliorer la piste d’athlétisme. Ce que j’ai fait avec plaisir, en transformant les 500 mètres du tour de piste en 400 mètres officiels, correspondant aux normes alors en vigueur ». Et de conclure : « Pour moi, le sport a toujours été source de plaisir et de bonheur.”  À quoi on pourrait ajouter une troisième qualité : le sport est aussi source de jouvence. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *