Cyclisme : les retrouvailles de Poulidor avec Vénissieux

Raymond Poulidor dit “Poupou”, reste l’un des cyclistes les plus “poupoulaires” en France. Il était à Vénissieux ce vendredi pour dédicacer quelques livres qui lui sont consacrés.Venu dédicacer, ce 30 mars, à l’hypermarché Carrefour de Vénissieux, quelques livres retraçant sa carrière (“La gloire sans maillot jaune”, “Poulidor intime”, “Poulidor par Jean-Paul Brouchon”), Raymond Poulidor a confirmé qu’il restait un inconditionnel supporteur de la discipline. “Depuis quelques années, j’interviens dans le Tour de France pour le compte de la banque LCL, partenaire du maillot jaune, ce qui me permet de rester en contact avec le milieu. J’en profite pour tailler la bavette avec les Hinault et autres grands bonshommes du cyclisme.” Il a définitivement rangé son vélo, il y a trois ans. “Je suis né en 1936, s’amuse-t-il à répliquer, ça suffit.”

Toujours intéressé par l’actualité du cyclisme, il soupire quand on évoque la disparition des grands champions… et le dopage. “On a encore de bons coureurs en France”, résume-t-il. S’il se démultiplie pour organiser des journées dédicaces un peu partout en France, Raymond Poulidor garde de bons souvenirs de Vénissieux. “Lors des Anciennes Gloires créées par mon regretté ami Thibaudier, je prenais du plaisir à rouler autour du parc de Parilly. Après sa mort, je n’ai remis les pieds qu’une seule fois à Vénissieux. C’était après sa disparition, pour lui rendre hommage. »

Rappelons qu’en dépit de son statut d’éternel second sur le Tour de France (épreuve qu’il n’a jamais gagnée et au cours de laquelle il n’a jamais porté le maillot jaune), Poupou détient conjointement le record de podiums (8) avec l’Américain Lance Armstrong.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *