Éboueurs : de moins en moins de grévistes

Ce mercredi matin, le Grand Lyon annonçait un taux de grévistes de 23,8 % chez les éboueurs, soit presque 10 % de moins qu’hier.
Après s’être longtemps maintenue à un haut niveau, la mobilisation des agents de la collecte des déchets enregistre un sérieux fléchissement. Entre lundi et mardi, le taux de grévistes avait déjà enregistré une baisse de 7 %. Mais ce matin, il a de nouveau dévissé de 10 %. Moins d’un éboueur sur quatre est encore en grève. Et la Communauté urbaine se félicite, dans un communiqué de presse, que “le niveau de service public [soit] en nette amélioration avec plus de 73 % (contre 50 % mardi) des rondes en régie assurées et un tonnage en forte hausse”. Il est précisé que la collecte est aujourd’hui assurée à 100 % dans plusieurs villes de l’agglomération, dont Vénissieux, qui étaient particulièrement touchées par l’amoncellement des poubelles.
Le Grand Lyon n’a pourtant rien cédé sur la revendication principale des syndicats, à savoir le maintien de la collecte des villes de Lyon et Villeurbanne dans la sphère de la régie publique. Gérard Collomb, le président, s’est montré inflexible sur ce point. Il est déterminé à transférer ce marché au privé. Il a en revanche lâché du lest sur la question des samedis travaillés. La collectivité, qui avait dans un premier temps proposé un samedi sur deux de repos, semble désormais prête à aller plus loin.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *