Avec le printemps, le retour des allergies

La vague de froid avait retardé leur apparition. Mais avec le redoux, les allergies aux pollens sont reparties de plus belle et les patients sont nombreux à se précipiter chez leur médecin, en se plaignant de rhinite sévère : le nez qui coule, les yeux qui pleurent, les éternuements…

Le modèle prévisionnel RNSA (Réseau national de surveillance aérobiologique) /Météo-France prédit l’arrivée massive des pollens de bouleau selon les régions. Or, cet arbre très allergisant est fréquent en ville.
Par ailleurs, le risque allergique lié au cyprès sur le pourtour méditerranéen “est et restera très élevé” tandis que, « partout ailleurs, les noisetiers et les aulnes continueront à se disperser ». Les pollens de peupliers sont présents « mais le risque allergique sera faible”.
Si bien que depuis quelques jours, les médecins voient arriver dans leur salle d’attente des patients de plus en plus gênés, notamment par une rhinite allergique saisonnière : nez bouché, éternuements, nez qui coule et démangeaisons. Le tout pouvant être associé à une conjonctivite : yeux rouges qui piquent, sensation de sable dans les yeux. Les petits pollens, qui ont la possibilité de pénétrer jusque dans les bronches, vont jusqu’à provoquer des crises d’asthme : diminution du souffle, sifflements bronchiques, toux persistante souvent nocturne.
N’hésitez pas à consulter votre médecin généraliste, qui pourra détecter l’origine exacte de la réaction allergique et le traitement approprié. Des traitements existent, notamment les antihistaminiques, par voie orale ou locale. En complément, des corticoïdes peuvent être prescrits en cas d’atteinte plus sévère et d’obstruction nasale.

Quant à la désensibilisation, elle est envisagée après l’échec des traitements médicaux ou quand la rhinite devient chronique et très invalidante. Elle passe habituellement par des injections sous-cutanées, réalisées d’abord chaque semaine puis à intervalles plus longs, sur une période pouvant aller de 3 à 5 ans.

Le RNSA met à la disposition des allergiques, sur son site, des informations actualisées sur les émissions de pollens (risques par ville et par allergène) : http://www.pollens.fr/accueil.php

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *