Connectez-vous avec nous

Bonjour, que cherchez-vous ?

Actus

Dédié aux enfants et aux ados, le Centre Winnicott

Le Centre Winicott, du nom d’un célèbre pédiatre britannique, vinet d’ouvrir au 2e étage du Corallin. Il regroupe les CMP du Centre et des Minguettes, le CATTP pour enfants de Jean-Cagne et le centre petite enfance Gabriel-Fauré.

Le Centre Winicott, du nom d’un célèbre pédiatre britannique, vinet d’ouvrir au 2e étage du Corallin. Il regroupe les CMP du Centre et des Minguettes, le CATTP pour enfants de Jean-Cagne et le centre petite enfance Gabriel-Fauré.


L’immeuble Le Corallin continue à se remplir, avec l’ouverture le 1er mars du Centre Winnicott. Portant le nom d’un pédiatre, psychiatre et psychanalyste britannique décédé en 1971, ce centre forme un ensemble complet de soins pour des enfants et des adolescents : il regroupe en effet au deuxième étage du 2 bis, rue Marcel-Cachin, les centres médico-psychologiques de Vénissieux Centre (auparavant installé rue Victor-Hugo) et des Minguettes (qui était avenue Jean-Cagne), le centre Petite enfance (rue Gabriel-Fauré) et le centre d’accueil thérapeutique à temps partiel pour enfants (avenue Jean-Cagne).
“Il ne s’agit pas d’une création, insiste le Dr Marc Zimmermann, médecin chef du pôle sud-est de pédopsychiatrie, mais bien d’un regroupement sur un même lieu des différentes structures en direction des enfants et des adolescents existant à Vénissieux.”
Plus de cinq cents enfants qui étaient suivis dans les différents secteurs sont désormais accueillis dans ces locaux très agréables, spacieux et lumineux, pour une consultation ou pour un temps de soins, en individuel ou en groupe. Au sein de ces différentes entités travaillent à temps partiel psychiatres, psychologues, infirmiers, psychomotricien, orthophonistes, secrétaire…

Prise en charge individuelle ou en groupe
Le centre Petite enfance, dirigé par le Dr Iris Vulliez-Degraix, psychiatre, accueille les enfants dès leur naissance et jusqu’à 4 ans. “Actuellement nous suivons une centaine de petits, précise le Dr Zimmermann. Ils peuvent nous être adressés par un pédiatre, un médecin généraliste ou de PMI… Ce peut être aussi des parents qui s’inquiètent face à un problème : troubles du sommeil ou de l’alimentation, difficultés de comportement (agitation, instabilité) et de relations (isolement, difficultés de communication). Nous sont adressés également des enfants dont les situations familiale ou parentale sont problématiques.” Au sein de ce centre, un jardin d’enfants thérapeutique permet de recevoir par groupe, deux fois par semaine, quatre ou cinq enfants qui présentent, par exemple, des troubles du comportement. Ils sont généralement accueillis pendant deux ans. “Selon l’évolution du trouble, ils peuvent être ensuite dirigés si besoin vers d’autres structures de soins.”
Il suffit de traverser une pièce et nous voilà sur le même palier, au centre d’accueil thérapeutique à temps partiel (CATTP). Il est fréquenté par des enfants de 5 à 12 ans, présentant essentiellement des troubles de comportement, des difficultés relationnelles mais aussi de la dépression. “Après une ou plusieurs consultations avec le pédopsychiatre ou le psychologue, une prise en charge de l’enfant peut être faite sous plusieurs formes : que ce soit des consultations thérapeutiques parent/enfant, une prise en charge individuelle de psychomotricité ou encore des visites à domicile. Ces enfants sont généralement scolarisés normalement, ils viennent donc souvent après l’école.” Les activités en groupe aident l’enfant à s’exprimer et à s’interroger sur ses difficultés personnelles, ses relations avec les autres (enfants et adultes), ses apprentissages.
Dirigé par le Dr Odile Vigan (psychiatre), le centre médico-psychologique (CMP) s’adresse aux enfants de 4 à 16 ans et à leurs familles. Ceux-là rencontrent des difficultés à l’école ou à la maison tels que des troubles du langage, de la lecture, de l’écriture, de la motricité, du sommeil, du comportement. Différentes aides sont proposées : consultations médico-psychologiques ponctuelles ou régulières, bilans et rééducation orthophonique, psychothérapie individuelle ou de groupe.
Facile d’accès par le tram (arrêt Herriot/Cagne), le Centre Winnicott dépend administrativement du service public sectorisé de psychiatrie géré par l’hôpital Saint-Jean-de-Dieu, centre spécialisé participant au service public hospitalier. Les soins qui y sont délivrés sont donc couverts par la sécurité sociale.

Cliquer pour commenter

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Vous aimerez également

Focus

Jour de fête pour le hand avec des retrouvailles entre les joueurs du VHB 2022 et ceux du HBV 85, qui avaient réussi le...

Actus

À l'initiative du conseil de quartier et de nombreuses associations, le Centre était en fête samedi, pour un beau succès d'affluence sur les places...

Actus

Des places Léon-Sublet et Henri-Barbusse requalifiées, et un redéploiement commercial pensé avec la Métropole : à moyen terme, le centre de Vénissieux est appelé...

Express

Il est désormais possible s'inscrire à l'opération Tranquillité vacances via une plateforme commune aux services de police et de gendarmerie.

Express

La Ville va mener du 25 juin au 31 août une campagne de capture des chats errants vivant en groupe, non identifiés et sans...