Animations autour de la journée internationale des femmes

C’est peu dire qu’Olympe de Gouges était en avance sur son temps, quand, dans sa Déclaration des droits de la femme et de la Citoyenne, en 1791, elle écrivait : “La femme naît libre et demeure égale à l’homme en droits”. Ou bien encore : “Toutes les citoyennes et tous les citoyens, étant égaux à ses yeux, doivent être également admissibles à toutes dignités, places et emplois publics, selon leurs capacités, et sans autres distinctions que celles de leurs vertus et de leurs talents.”
Plus de deux siècles se sont écoulés mais ces revendications continuent à porter sens. Dans son enquête sur l’emploi et les salaires en France en 2009, l’Insee ne vient-il pas de montrer que le revenu salarial moyen des femmes était inférieur de 25 % à celui des hommes dans le secteur privé, à temps de travail équivalent ? Voilà une bonne source de réflexion pour le futur président de la République.
Le 8 mars est chaque année un moment privilégié pour les Vénissians, femmes et hommes, invités par l’équipe municipale à réfléchir et à faire la fête. La journée commencera par une cérémonie en l’honneur de Marguerite Barankitse, marraine d’honneur de la promotion Bioforce 2009, à qui le maire décernera la médaille d’honneur de la Ville. Plus tard, c’est à la salle Irène-Joliot-Curie que les habitants sont invités, à partir de 18 heures.
On y verra les “Vénus”, ces créations plastiques nées de l’imagination d’un groupe de femmes des ateliers Henri-Matisse, encadrées par Anne Guérrant. Nous y avons consacré un reportage, dans le précédent numéro d’Expressions. Christine Goyard, plasticienne et poète, présentera la vidéo qu’elle a tournée pendant les phases de création de ces Vénus.
Filles et garçons des Équipements polyvalents jeunes se sont à nouveau investis dans le programme de ce 8 mars 2012. Ils ont réfléchi sur la place des femmes dans notre société et présenteront le fruit de leur travail. Ainsi les garçons de l’EPJ du Moulin-à-Vent danseront pour “Les femmes du monde”. Représentant l’EPJ Parilly, Mariam Mahamdi interprétera une chanson, “Femme libre”. Des expositions sont également en préparation : calligraphie par l’EPJ Pyramide (expo créée avec l’artiste Saci Laidi) ou graph sur toile (EPJ Parilly). Ceux de l’EPJ Léo-Lagrange ont intitulé leur expo photos “Pour Elle” ; elle sera ensuite visible jusqu’à fin mars à l’hôtel de ville.
À voir également une expo réalisée par Bioforce avec 24 lycéennes de seconde à Jacques-Brel. Intitulée “Naître fille – Naître garçon dans le monde”, elle s’appuie notamment sur la situation en Inde, au Burundi et en Norvège. Du 12 au 16 mars, cette exposition prendra place au Bureau information jeunesse, place Henri-Barbusse, avant de tourner dans les EPJ.
La soirée se terminera par la proclamation des lauréats de “La Preuve Form’elle” ; rappelons que cet appel à projets a l’objectif de favoriser l’insertion des jeunes femmes dans l’espace public en utilisant le sport comme vecteur.

Centres sociaux et maison de quartier Darnaise associés pour une Semaine de la femme

Ces structures vénissianes se sont unies pour organiser leur “Semaine de la femme”, entre le 9 et le 16 mars. Un programme très divers est proposé. Attention ! Pour participer à un atelier, il est indispensable de s’inscrire auprès d’un des centres sociaux ou de la maison de quartier.
Par ailleurs, notons que certaines activités sont payantes : hammam (8 euros), Do In et sophrologie (1,50 euro). Le nombre de places étant limité, les inscriptions sont prises jusqu’au 1er mars à 17 heures. Tirage au sort le lendemain à 10 heures. Cinéma : 4 euros.

vendredi 9 mars
– de 14 à 16 heures, au centre social de Parilly : découverte du Do In, auto-massage pour favoriser la détente, la récupération musculaire et dénouer les tensions.
– 18 heures, maison de quartier Darnaise : rencontre avec Nadia Lakehal, jeune romancière originaire de Vaulx-en-Velin. Dans “L’exil de Kheira”, elle raconte le parcours de femmes immigrées qui ont quitté leur pays pour suivre leur mari et qui comprennent, au fil du temps, qu’elles doivent prendre leur vie en mains.
– de 20 heures à 22 h 45, cinéma Gérard-Philipe : projection de “Un après-midi pas comme les autres”, court métrage réalisé par un groupe d’adolescentes du centre social Eugénie-Cotton ; suivie du film de Leïla Kilani “Sur la planche”, sur la vie de quatre jeunes ouvrières à Tanger.

lundi 12 mars
– de 14 à 16 heures, centre social du Moulin-à-Vent : extraits du spectacle “Ne pas pleurer, ne pas me taire”, suivi d’un débat. Cette création musicale et théâtrale a été menée en 2010 par la compagnie du théâtre du Grabuge, qui a accompagné une trentaine de femmes issues du centre social Eugénie-Cotton, et de Villeurbanne. Autour de la figure d’Antigone, elles disent les combats intimes, sociaux et politiques des femmes.

mardi 13 mars
– de 14 à 16 heures, centre social Eugénie-Cotton : “Comment se sentir bien dans sa tête et dans son corps quand la société nous impose des normes de beauté ?” Échanges animés par les intervenants du Bus info santé.
– de 19 h 30 à 21 heures : hammam.

jeudi 15 mars
– de 14 heures à 16 heures, maison de quartier Darnaise : séance de sophrologie.

vendredi 16 mars
– de 9 heures à 11 heures, centre social de Parilly : échanges autour des régimes.
Animation : Bus info santé.

Maison de quartier Darnaise : 04 72 89 77 40
Centre social du Moulin-à-Vent : 04 78 74 42 91
Centre social de Parilly : 04 78 76 41 48
Centres sociaux des Minguettes : 04 72 21 50 80

Une pensée sur “Animations autour de la journée internationale des femmes

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *