Un savoir… fer national

Signe évident de reconnaissance, plus de 250 escrimeurs ont participé le week-end dernier au circuit national d’escrime de Vénissieux. Le tournoi est revenu à Alexandre Bardenet, vice-champion du Monde junior en 2010.
Les fines lames vénissianes ont eu du mal face à une forte concurrence, le week-end dernier. Il faut fouiller à la 30e place pour trouver le premier d’entre eux, Hervé Lapierre, redevenu leader de Vénissieux pour ce circuit national d’escrime qui a fêté sa douzième édition dans les gymnases Jacques-Anquetil et Jean-Guimier. Il y a des éditions où la réussite peut faire défaut. Mais on se souvient qu’en 2009, Hervé, déjà leader de Vénissieux, s”était adjugé l’épreuve, de haute lutte.
Éloigné des places de choix, celui-ci a pourtant des circonstances atténuantes à faire valoir. Première raison, son activité professionnelle ne lui permet plus de s’entraîner autant qu’il voudrait. Seconde raison : son élimination en 16e de finale s’est jouée à peu de chose. Après avoir mené 12 à 8, Hervé s’est incliné 15-13 devant Alexandre Bardenet (Saint-Gratien), futur vainqueur de cette édition. Un épéiste qui fut tout de même vice-champion du Monde junior en 2010 !
Pour des raisons diverses, les autres Vénissians n’ont guère brillé : fatigue, fébrilité face à l’enjeu, inexpérience… Ainsi Alexis Para qui a fini 35e ou Stéphane Vienne 46e. Le prometteur Vincent Perrot, fraîchement junior, qui participait à son premier tournoi senior d’envergure, s’est installé à la 53e place. Encourageant. La véritable déception est peut-être à chercher du côté du talentueux Grégory Jeunet-Mancy, englué en 86e place. “Tournoi d’un cru moyen pour notre groupe, reconnaît Julien Guichardan, le maître d’armes. Par contre, au niveau du palmarès, on peut se réjouir de constater que ce sont des épéistes jusque-là plutôt discrets qui ont fait la loi sur nos pistes. Alors qu’ils étaient dans les favoris, Ivan Trevejo (déjà victorieux à Vénissieux) et surtout Ronan Gustin, champion du Monde par équipes en 2011, ont été battus à la régulière, finissant respectivement 5e et 7e. Dès son premier match, on a senti qu’Alexandre Bardenet irait jusqu’au bout. On ne s’est pas trompé, il avait la hargne nécessaire pour s’imposer, même par le plus petit des écarts, comme ça a été le cas à trois ou quatre reprises. Cet état d’esprit a manqué à bon nombre d’épéistes.”
Même si les organisateurs ont pu déplorer quelques absences, dont celle de l’ancien vice-champion de France, Laurent Lucenay, l’épreuve s’est déroulée sans aucune anicroche, réglée à la minute près, avec une finale s’achevant dimanche, peu après 16h15, Bardenet réglant le cas de Mahé (Nîmes) avec son énergie à tout casser. Une finale arbitrée de main de maître par le Vénissian Luc Rousset.
“C’est un circuit de haut niveau, relevait Andrée Loscos, adjointe au maire déléguée aux sports, félicitant les organisateurs. Et qui mérite sa notoriété.” Très attentif, le sénateur Guy Fischer louait la technique d’une précision chirurgicale de ces bretteurs venus de tous horizons. Quant à Maître Joseph, responsable des circuits nationaux à la fédération française d’escrime, il constatait avec plaisir le savoir-faire vénissian… “Il ne vous reste plus qu’à nous faire parvenir votre dossier de candidature pour organiser à nouveau votre circuit. Quoi qu’il en soit, vous êtes automatiquement inscrit sur notre liste. Mais le choix final vous appartient.”
Il faut ici expliquer que l’autorisation d’organiser ce circuit est donnée tous les quatre ans aux clubs, par la fédération. Et que 2012 est une année de renouvellement d’autorisation. Alors, que va faire Vénissieux Escrime ? “Bonne question ! répond Marcel Poublanc-Couste. Ce serait logique… mais je suis président du club depuis neuf ans et j’ai décidé de prendre du recul. En juin, je laisserai ma place. Puisque l’on doit donner notre réponse à la fédération le mois prochain, on va précipiter les décisions.” La nouvelle équipe voudra-t-elle poursuivre l’aventure ? Réponse d’ici peu.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *