LOU Rugby : la rumeur Chabal, la certitude Sadourny

Matthieu Lazergues, l’entraîneur, est sur le départ. Il sera remplacé par Xavier Sadourny, qui pourrait peut-être s’appuyer sur une recrue de poids : Sébastien Chabal. Mais l’arrivée du grand et médiatique barbu semble davantage relever de la rumeur que de l’hypothèse crédible.

Yvan Patet, président du LOU Rugby et Pascal Montagnon, directeur général, ont rencontré en début de semaine, Matthieu Lazerges, entraîneur du club. Lors de cette réunion, ils ont officialisé à demi-mot son départ. Sur le site du club, on peut lire : “Dans le cadre de la procédure et par respect des parties, aucune information complémentaire ne sera donnée par le club.” Ce qui est certain, c’est qu’à titre intérimaire et jusqu’à nouvel ordre, Xavier Sadourny est nommé entraîneur du LOU.
Pour autant, le nouvel homme du staff devra patienter pour gérer son premier match avec le LOU. Malgré les mesures préventives contre le froid prises par le club depuis le 2 février (installation d’une bâche et de six générateurs), un délégué mandaté par la Ligue nationale du rugby (LNR) a constaté le gel en profondeur du terrain… devenu impraticable. Les prévisions de températures fortement négatives jusqu’à samedi ne permettent pas d’envisager une amélioration de la situation. Par conséquent, au vu de cette situation exceptionnelle, la LNR a décidé d’annuler le match LOU-Brive du 11 février. Celui-ci pourrait être reporté au 24 ou au 25 février.
Enfin, la rumeur Chabal ! Si, dans un premier temps, l’arrivée de l’emblématique joueur originaire de Valence, qui a débuté en professionnel à Bourgoin-Jallieu et qui vient de résilier son contrat avec le Racing-Métro semblait consistante, l’info a depuis pris du plomb dans l’aile. D’une part, les dirigeants lyonnais ont explicitement avoué qu’ils étaient avant tout concentré sur le maintien du LOU dans le Top 14. Ensuite, à bien y regarder, difficile voire impossible de croire qu’un club promu qui cherche à s’installer durablement dans l’élite puisse assumer – sans mettre l’équilibre du club en danger- le salaire d’une star qui émarge à quelque 60 000 euros brut par mois.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *