Connectez-vous avec nous

Bonjour, que cherchez-vous ?

Actus

La nouvelle agence Pôle emploi inaugurée

Si le regroupement des deux anciens sites Pôles emploi de Vénissieux dans la seule agence du 27, avenue de la République est effectif depuis juillet 2011, le ruban n’avait pas encore été officiellement coupé. C’est chose faite. Patrick Lescure, directeur régional de Pôle emploi, Dominique Bidault, la directrice des lieux, et Michèle Picard, maire de Vénissieux, ont procédé, le 3 février, à l’inauguration du bâtiment qui assure tout à la fois l’accueil des demandeurs d’emploi et l’administration de leurs droits.

Les locaux sont répartis sur deux niveaux et 1 000 m2. L’accueil, au rez-de-chaussée, a été repensé avec l’installation de dix bornes informatiques et de six postes téléphoniques. L’étage est dévolu aux tâches administratives et à l’accueil des employeurs. Au total, une quarantaine de salariés y travaillent. Ils suivent quelque 6000 demandeurs d’emploi de catégorie A, B, C (sans activité ou avec une activité réduite) et gèrent les droits de plus de 3 000 bénéficiaires.
Tout en soulignant que la situation “ne va pas dans le bon sens depuis le mois de mai dernier” sur le front de l’emploi, Patrick Lescure n’a pas voulu dramatiser : “On constate par ailleurs que le recrutement ne faiblit pas, on est davantage confronté à inadaptation de l’offre à la demande, à un manque de formation et de qualification, qu’à une pénurie d’emplois.”
Michèle Picard est revenue pour sa part sur la fusion décidée par le gouvernement de l’ANPE et de l’Assedic au sein de Pôle emploi. “La démarche n’était pas incohérente en soi, mais ce qui l’a été en revanche c’est de vouloir fusionner deux métiers en un seul.” Le maire a également dénoncé un manque de moyens. “Dans des départements comme la Seine-Saint-Denis ou le Val-de-Marne, un conseiller suit en moyenne 200 chômeurs (…). Ce n’est pas Pôle emploi qui est responsable de cette situation, c’est le fruit d’une réforme qui a été décrétée dans l’instant au lieu d’être pensée dans le temps.”
Michèle Picard a du reste tenu à saluer le travail accompli localement dans les actions de recrutement pour des enseignes comme KFC, Léon de Bruxelles ou Casino Drive.

Cliquer pour commenter

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Vous aimerez également