Adoma inaugure sa résidence sociale et sa pension de famille

Zerrouel Belkacem, le plus ancien locataire de la résidence Adoma était à l’honneur le 27 janvier. C’est lui, en effet, qui a coupé le ruban à l’occasion de l’inauguration de la  résidence sociale « Les Cèdres 3 » et de la pension de famille Charles-Baudelaire, conçues par Adoma, rue de la commune de Paris.  À ses côtés : Jean François Carenco, le préfet de région, accompagné du député, André Gerin, du maire de Vénissieux, Michèle Picard, de Dominique Nachury, vice-présidente du conseil général, de Christian Falconnet et Marie Christine Burricand, conseillers généraux. Tous ont été accueillis par les responsables d’Adoma : Bruno Arbout, directeur général, Michel Picou, directeur régional, M. Chardon, responsable de la pension de famille et Mme Hamidi, responsable de la résidence sociale.
Avant les discours, préfet et élus se rendaient chez des résidents. Tous reconnaissant que la résidence sociale est un maillon essentiel dans le parcours des personnes en difficultés ou en insertion. La résidence propose 36 logements du studio au trois pièces. Tandis que la pension de famille dispose de 24 logements du studio au deux pièces, entièrement meublés et équipés. Ils offrent un habitat durable aux personnes qui ne sont pas en mesure de vivre de façon autonome. Avec de nombreux espaces collectifs.
Pour le préfet de région, ces résidences sont importantes. “Il s’agit de structures qui permettent à des personnes de retrouver une stabilité”. Les responsables d’Adoma rappelaient la longue évolution de leurs foyers : “Tout le monde a connu nos anciens foyers Sonacotra accueillant des travailleurs venus d’Algérie. Aujourd’hui le public a évolué : nous accueillons des jeunes en grande précarité. » Pour Michèle Picard, la mise en place de ces résidences est le fruit d’un travail partenarial. “Adoma et les services de la ville travaillent ensemble de façon à intégrer les populations de la résidence dans le quartier et dans la cité. Exemple avec les actions coordonnées par l’Atelier santé ville qui sont et seront menées pour favoriser l’accès aux soins”.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *