Centre de ressources pédagogiques : la vigilance s’impose

Plusieurs dizaines d’enseignants ont manifesté le 12 janvier pour montrer leur attachement au centre de ressources pédagogiques de Vénissieux, créé en 1985, à l’initiative conjointe d’un élu délégué à l’enseignement et d’un inspecteur de l’Éducation nationale.

Les enseignants, utilisateurs du centre, craignent que sa mission soit réduite à la rentrée prochaine à la suite du départ à la retraite de l’enseignante REP qui y est détachée, Josette Voûte. Les deux IEN, Muriel Dechant (Vénissieux Nord) et Xavier Garcia (Vénissieux Sud), ont reçu une délégation, accompagnée du conseiller général Christian Falconnet. A l’issue de cette rencontre, les manifestants étaient loin d’être tout à fait rassurés. Certes, le Centre de ressources sera maintenu l’an prochain, mais ses conditions de fonctionnement changent. L’Inspection académique va en effet nommer sur ce poste un enseignant en réadaptation ou en reclassement. C’est-à-dire qu’il ne travaillera qu’à mi-temps, contrairement à sa responsable aujourd’hui. Quant à la convention entre la mairie de Vénissieux, l’inspection académique et le CRDP (centre régional de documentation pédagogique), elle ne sera plus tacitement reconduite mais resignée chaque année.
Malgré ces craintes que l’Éducation nationale ne se retire doucement, la Ville a confirmé ses engagements : mise à disposition des locaux et subvention de fonctionnement de 4 500 euros.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *