Collège Paul-Éluard : une convention avec Jtekt Automotive

Sept élèves de 3e DP3 (Découverte professionnelle trois heures) du collège Paul-Éluard ont signé le 5 janvier une convention avec les responsables de la société Jtekt Automotive, dans le cadre de l’opération Bravo l’industrie. Cette entreprise japonaise internationale, dont le siège social européen se trouve à Irigny, crée des systèmes et des colonnes de direction automobile.
Accueilli par Sylvie Thiercy, principale du collège, et Élisabeth Gros, inspectrice de l’Éducation nationale chargée de l’information et de l’orientation, M. Chapus, responsable du service sécurité de Jtekt, a mis l’accent sur l’importance de cette coopération : “Nous sommes très heureux de travailler avec vous et d’accueillir dans notre entreprise ces collégiens. D’autant que l’an dernier notre collaboration a été très efficace : les jeunes ont remporté la finale du concours en présentant un travail sur la signalétique au sein de l’entreprise. »
Mme Thiercy insistait également sur l’intérêt de ce type d’actions, qui ne préjuge pas de l’orientation future des collégiens. S’adressant aux élèves, elle précisait : “Vous avez choisi de travailler trois heures supplémentaires chaque semaine.  Avec cette convention, vous êtes dans une démarche de projet. Vous allez créer un produit que vous présenterez à un jury en mai.”
Pour Marie-Christine Burricand, conseillère générale, être dans cette classe de découverte professionnelle est une chance, offerte aux élèves pour « montrer ce dont ils sont capables”. S’adressant aux lauréats de l’an dernier, elle ajoutait : “Ce premier prix montre que vous avez mis toute votre énergie. Abordez votre vie future de la même manière. Félicitations aussi à l’équipe enseignante et aux responsables de l’entreprise qui prennent du temps pour vous accompagner dans l’élaboration de votre projet.”  Le maire de Vénissieux, Michèle Picard, insistait quant à elle sur la tradition industrielle et ouvrière de la ville. “L’emploi, la formation et l’insertion sont pour nous une priorité. Vous avez de la chance de découvrir le monde de l’entreprise : un métier ce n’est pas qu’un salaire, c’est aussi une passion. Soyez toujours très conscients que dans nos quartiers nous avons du potentiel, de l’énergie. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *