Conseil de quartier Pasteur-Monery: “On a froid dans les apparts”

Une quarantaine d’habitants ont pris place le 15 novembre dans la salle d’activités du groupe scolaire Pasteur, à l’occasion du conseil de quartier présidé par Francis Rambeau. Le président a commencé par un point sur différents chantiers menés par les services de la Ville et du Grand Lyon : l’éclairage du chemin du Laquay, la réfection du mur d’enceinte du groupe scolaire Pasteur, ou encore la réfection de la chaussée de l’impasse Jean-Philippe-Rameau dont la seconde tranche doit être terminée en 2012. Francis Rambeau tenait également à remercier tous les membres du conseil pour leur soutien au défilé des enfants de l’école Pasteur le 8 décembre dernier dans le cadre de la fête des Lumières, l’organisation de la fête de quartier ou encore leur participation aux journées du patrimoine. Mais très rapidement, les discussions tournèrent autour d’un problème de chauffage dans les 286 logements du Monery.

Les locataires sont très mécontents, car ils ont froid. Une femme intervient : “On a à peine 19° dans les pièces à vivre  et beaucoup moins dans les chambres. On se gèle ! Pour les personnes malades, les personnes âgées et les enfants, c’est inadmissible.” Un monsieur : “Les radiateurs n’ont jamais été changés : ils sont toujours froids. Que fait notre bailleur ?”
Alors que les immeubles sont raccordés au réseau de chaleur de la Ville, géré par Dalkia, le directeur de la Sacoviv faisait le point de la situation : “À la suite de nombreux appels de locataires mécontents, des techniciens sont venus vérifier. Ils ont relevé des températures légèrement supérieures à 19°. Si bien que, pendant quelques jours, ils n’ont pas donné suite aux nouvelles demandes.” 19°, c’est en effet la température légale. Pierre-Alain Millet, adjoint au maire, tentait de calmer le débat : “S’il y a un problème technique, il faut voir avec Dalkia. Vous avez droit au confort dans vos logements et on doit veiller à ce qu’aucun dysfonctionnement existe.” Il évoquait aussi la différence entre température perçue et température réelle… Mais l’élu insistait également sur le fait que le bailleur se devait de “veiller à ce que les factures ne s’envolent pas. Un degré supplémentaire augmente votre facture de 7%. D’autant que le coût des énergies ne cesse de progresser : en septembre 2010, nous achetions le gaz 44 euros, un an plus tard nous sommes à 59 euros.”
Autres sujets traités : le stationnement anarchique de voitures route de Corbas, la circulation des poids lourds chemin du Charbonnier, et des problèmes d’insécurité. Michèle Picard, le maire, rappelait que Vénissieux a un effectif de 27 policiers municipaux : “En cas de problème, vous devez également appeler la police nationale et écrire au commissaire. Nous nous rencontrons régulièrement, pour faire le point des difficultés. En revanche, je tiens à préciser qu’au vu des statistiques dans l’agglomération, Vénissieux est une ville où le taux des problèmes d’insécurité diminue.”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *