Veninov : les syndicats mobilisent

Après la table ronde aujourd’hui à la préfecture du Rhône, les unions locales CGT et FO appellent à renforcer la solidarité avec les Veninov. Un rassemblement est annoncé jeudi 28 à 11 heures devant l’entreprise.

– Un communiqué de la CGT :

Ce jour, le préfet recevait les organisations syndicales de l’entreprise, l’union locale CGT de Vénissieux, le directeur du site, un représentant du directeur départemental du Travail, le député André Gerin, le maire de Vénissieux Michèle Picard, ainsi que Christiane Puthod, conseillère régionale.

Le préfet a déclaré vouloir saisir la justice contre les malversations qui ont émaillé ce dossier. Et il y a de quoi : annonces d’investissements non suivies d’effet, mauvaise information des représentants des salariés, garanties de 40 millions d’euros d’hypothèques sur l’ensemble du groupe (France, Allemagne, Grande-Bretagne) consenties à Gordon Brothers pour un prêt de seulement 9,7 millions.

Au mois de mars, les pouvoirs publics, la préfecture nous annonçait avoir des engagements pour une reprise de l’activité et son développement, y compris avec la création de 50 emplois supplémentaires. Aujourd’hui, les 88 salariés sont licenciés ! Le préfet dit avoir été trompé… Il s’est engagé à saisir les tribunaux, à titre punitif. Cela ne changera rien à la situation de fait de l’entreprise Veninov !

Il faut une solution industrielle et un opérateur industriel ! La préfecture s’est engagée à chercher un repreneur, considérant que l’entreprise était viable. Veninov dispose d’un carnet de commandes, de machines performantes prêtes à être utilisées et de salariés compétents. Veninov peut redémarrer l’activité à condition de pouvoir acheter le stock de matières premières nécessaire à ses fabrications. L’Etat s’est engagé à la recherche jusqu’à fin septembre d’une solution de reprise de l’activité industrielle. De nouveaux rendez-vous ont été pris à la préfecture et la Région a déclaré se mobiliser sur le dossier.

L’État a prêté des milliards aux banques, qu’il prête quelques millions avec les garanties nécessaires pour pérenniser cette production industrielle unique en France, ici, à Venissieux !

Avec les salariés de Veninov, nous devons rester mobilisés. On ne lâchera pas ! Tous les jours, les syndiqués, les salariés, actifs, retraités, chômeurs sont appelés à rencontrer les salariés de Veninov qui gardent leur outil de travail, leur entreprise. Et à participer au temps fort de rassemblement interprofessionnel de lutte jeudi 28 juillet à 11 heures, chez Veninov : 2, rue Eugène-Maréchal à Vénissieux.

– Un communiqué de l’UL Force Ouvrière de Vénissieux, Saint-Fons, Corbas, Feyzin, Solaize :

Non à la fermeture de Veninov ! Non aux licenciements !
Les pouvoirs publics doivent intervenir pour empêcher la fermeture du site de Vénissieux.
L’union locale Force ouvrière  apporte son soutien aux travailleurs de Veninov en lutte pour le maintien de leur outil de travail et de leur emploi.
L’usine Veninov ( ex Établissements Maréchal),  créée en 1874, fait partie du patrimoine industriel de la commune de Vénissieux et du Département. Elle est à l’origine, entre autres, de l’invention de la toile cirée, le Vénilia .
Des centaines d’habitants de la commune de Vénissieux et des communes environnantes ont eu un ou plusieurs membres de leur famille qui ont travaillé dans cette entreprise, malgré les conditions de travail difficiles.
Après la fermeture de Saint-Jean Industries (ex Duranton) entraînant  113 licenciements, ce serait un nouveau coup dur porté à l’emploi dans la commune de Vénissieux déjà durement touchée par le chômage, si Veninov devait fermer.
Nous demandons au préfet de Région représentant les pouvoirs publics d’intervenir immédiatement pour empêcher  la fermeture du site et pour le maintien de tous les emplois (88 directs) ainsi que des emplois indirects, pour mettre fin à cette opération des actionnaires qui ressemble à un dépeçage en vue d’une délocalisation des productions.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *