Classe sauvage au groupe scolaire Jean-Moulin

Depuis jeudi dernier, un enseignant absent d’une classe de CE2 de l’école Jean-Moulin n’est pas remplacé. Et ce mardi 17 mai, les parents d’élèves se sont relayés pour “faire la classe” aux élèves. Mme Hamitouche, présidente de l’association indépendante de parents d’élèves, rappelle : “Nous avons déjà mené des actions importantes il y a quelques mois. Nous sommes prêts à recommencer. D’autant qu’à partir de ce jeudi , une maîtresse de CM2 est aussi en arrêt pour un mois. Et là encore, l’inspection académique nous dit qu’il n’y a pas de remplaçant. Que pouvons-nous faire,  sinon nous mobiliser ? »
Les enfants se sentent vraiment concernés. Du haut de leurs 8 et 9 ans, Salmina, Fathia, Hind , Karima et Rayan disent avoir peur du redoublement. « Quand il n’y a pas de professeur, nous allons dans d’autres classes et nous faisons du coloriage. Ce n’est pas drôle. Nous avons l’impression de toujours refaire la même chose et de ne pas avancer…” Il faut préciser que les élèves de cette classe n’ont pas eu de chance : depuis le début de l’année, les absences d’enseignants ont été nombreuses.
Christian Falconnet, adjoint au maire en charge des affaires scolaires, soutient les parents d’élèves. “Les enfants des quartiers de Vénissieux ont droit à la même chance que les autres. Cette situation est intolérable, dit-il. Mais alors que l’on manque de professeurs, le gouvernement annonce encore des suppressions de postes !”
Si la situation n’évolue pas,  les parents d’élèves organiseront une manifestation avant la fin de semaine.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *