Monmousseau le vaut bien

En 1983, Monmousseau inaugurait les démolitions d’immeubles aux Minguettes. Presque trente ans après, le quartier, qui ne compte plus que trois tours défraîchies, semble être resté à l’écart de la profonde transformation en cours sur le plateau. D’importants travaux, tant sur le bâti que les espaces extérieurs, vont commencer d’ici à l’été.
Elles ont failli tomber, comme les autres. La décision de conserver les trois dernières tours de Monmousseau n’a été arrêtée fermement qu’en juillet 2010. “C’est vrai, on a longuement hésité, reconnaît Cédric Labrosse, responsable territorial chez Alliade, propriétaire et bailleur des logements. Mais il s’agit d’un quartier emblématique des Minguettes, 170 familles l’habitent et la vacance y est faible : cela nous a conduits à rester sur l’option réhabilitation qui était envisagée depuis un certain temps déjà.”
Une grosse réhabilitation. Pas moins de 3 millions d’euros vont être investis, des halls d’immeubles aux terrasses des bâtiments, en passant par les façades qui vont faire l’objet d’une isolation thermique par l’extérieur. Il faut dire qu’il y a urgence. Ces trois tours, parmi les premières construites aux Minguettes à la fin des années soixante, n’ont même jamais bénéficié d’un rafraîchissement. Et ça se voit !
Parallèlement à ce chantier, les espaces extérieurs vont être entièrement repris. Alliade s’est allié pour le coup aux partenaires publics du Grand projet de ville (GPV), c’est-à-dire la Ville, l’Agence nationale pour la rénovation urbaine (ANRU), la Région et le Grand Lyon. 600 000 euros sont prévus pour cette opération, qui a donné lieu en 2010 à plusieurs réunions de concertation avec les habitants. Les travaux devraient commencer cet été, en même temps que la réhabilitation. Il s’agit surtout de dynamiser l’espace central entre les tours, d’en faire de nouveau un lieu agréable, serein, convivial. Les allées des tours seront du reste “retournées” pour donner sur cet espace central.
Dans cette optique, la dimension tranquillité est importante, voire capitale. D’où la décision d’Alliade d’ajouter des caméras de surveillance extérieures. “Ce n’est pas un secret que le quartier est un important lieu de trafics, rappelle Cédric Labrosse. On espère ainsi supprimer ces pratiques, en tout cas les dissuader. L’enjeu, c’est que les habitants se réapproprient les pieds d’immeubles.”

Un quartier emblématique
À l’origine, Monmousseau comptait neuf tours. Trois sont tombés dans le fracas de l’été 1983, dans un contexte politique tendu et un climat social explosif. C’étaient les premières destructions aux Minguettes. La toute première tentative d’intervention lourde sur l’urbain. Quelques semaines plus tard, à la suite de la blessure d’un jeune du quartier par la police, naissait l’idée de la Marche pour l’égalité et contre le racisme, la fameuse Marche des Beurs. C’est dire si Monmousseau est un quartier emblématique des Minguettes, et plus largement des banlieues.
En 2004, trois autres tours disparaissaient, non à coups d’explosifs cette fois mais par grignotage mécanique. Plus discrètement, à l’image de la Politique dite “de la Ville”, qui ne prétend plus tout régler d’un coup de baguette magique, mais plutôt ramener patiemment de la normalité dans les quartiers populaires en développant les transports en commun, les équipements publics, de nouveaux logements plus agréables…
Les résultats de cette politique, on les mesure aujourd’hui aux Minguettes où, même si les problèmes sociaux demeurent, la métamorphose urbaine est spectaculaire autour de la colonne vertébrale que constitue la ligne de tramway T 4. Mais paradoxalement, les tours Monmousseau, d’où tout est parti, semblent être restées à l’écart de ces transformations.

Bientôt de nouveaux logements
Les travaux qui vont s’engager d’ici à l’été, tant sur le bâti que sur les espaces extérieurs, sont donc très attendus par les habitants. Alliade a prévu une réunion d’information dans les premiers jours d’avril, au terme de laquelle les locataires seront amenés à se prononcer sur un projet d’accord collectif. Comme toujours en pareil cas, la question du niveau des loyers et des charges sera évidemment centrale. Surtout les charges, excessivement élevées dans ce quartier en raison d’une isolation défaillante entraînant une surconsommation de chauffage.
Le bailleur se veut rassurant. Il s’engage “au minimum sur une stabilité, voire une baisse” de la quittance de loyer (qui regroupe le loyer et les charges). “Grâce aux travaux d’isolation extérieure, nous attendons des gains énergétiques de l’ordre de 20 %, précise Cédric Labrosse. Cela permettra largement de compenser la hausse de loyer.”
Quand les travaux seront achevés, probablement pas avant 2013, Monmousseau n’en aura pas fini avec les transformations. La restructuration du quartier s’inscrit en effet dans un cadre beaucoup plus large qui englobe également le quartier Herriot. Ce vaste projet, conçu par le cabinet d’architecture Nordeman, a été arrêté dès le début des années 2000. Il prévoit la reconstruction de quelque 150 logements. Un certain nombre a déjà vu le jour le long de l’avenue d’Oschatz (côté Démocratie). D’autres seront bâtis en face, dans le talus situé en contrebas de Monmousseau. Mais l’essentiel des constructions est prévu au-dessus, autour de la statue monumentale de Georges Salendre. “Ces chantiers seront menés au cours de la prochaine convention ANRU, indique Yazid Ikdoumi, directeur du Grand projet de ville (GPV) de Vénissieux. Nous n’avons pas pu les engager dans les années 2005-2010 pour des raisons financières. Le refinancement de l’opération Vénissy nous a en effet obligés à faire des choix.”
Dès 2012 toutefois, de nouveaux logements vont pousser à l’entrée du quartier Herriot, en bordure l’avenue Jean-Cagne. Alliade y a prévu quatre petits bâtiments de quatre étages, soit environ 70 logements, tant de l’accession que du locatif social.

Une pensée sur “Monmousseau le vaut bien

  • 24 avril 2011 à 13 h 45 min
    Permalink

    les travaux, c’est bien mais il y a des choses dont une majorité des habitants ne veulent pas: le fait que les portes d’allées soient changées (en particulier la tour 4 dont les 2 portes seront bouchées pour en forer une autre qui vont engendrer des travaux supplémentaires, donc du derangement mais surtout une hausse du loyer!). Il y a aussi la question des cameras de surveillance: faut-il epier les habitants de ce quartier au dépit de quelques personnes? La police ne suffit-elle pas au point de demander de l’aide a Alliade? Nous, habitants du quartier Monmousseau, refuserons de vivre dans de telles conditions!!

  • 24 avril 2011 à 13 h 45 min
    Permalink

    les travaux, c’est bien mais il y a des choses dont une majorité des habitants ne veulent pas: le fait que les portes d’allées soient changées (en particulier la tour 4 dont les 2 portes seront bouchées pour en forer une autre qui vont engendrer des travaux supplémentaires, donc du derangement mais surtout une hausse du loyer!). Il y a aussi la question des cameras de surveillance: faut-il epier les habitants de ce quartier au dépit de quelques personnes? La police ne suffit-elle pas au point de demander de l’aide a Alliade? Nous, habitants du quartier Monmousseau, refuserons de vivre dans de telles conditions!!

  • 24 avril 2011 à 13 h 45 min
    Permalink

    les travaux, c’est bien mais il y a des choses dont une majorité des habitants ne veulent pas: le fait que les portes d’allées soient changées (en particulier la tour 4 dont les 2 portes seront bouchées pour en forer une autre qui vont engendrer des travaux supplémentaires, donc du derangement mais surtout une hausse du loyer!). Il y a aussi la question des cameras de surveillance: faut-il epier les habitants de ce quartier au dépit de quelques personnes? La police ne suffit-elle pas au point de demander de l’aide a Alliade? Nous, habitants du quartier Monmousseau, refuserons de vivre dans de telles conditions!!

  • 24 avril 2011 à 13 h 45 min
    Permalink

    les travaux, c’est bien mais il y a des choses dont une majorité des habitants ne veulent pas: le fait que les portes d’allées soient changées (en particulier la tour 4 dont les 2 portes seront bouchées pour en forer une autre qui vont engendrer des travaux supplémentaires, donc du derangement mais surtout une hausse du loyer!). Il y a aussi la question des cameras de surveillance: faut-il epier les habitants de ce quartier au dépit de quelques personnes? La police ne suffit-elle pas au point de demander de l’aide a Alliade? Nous, habitants du quartier Monmousseau, refuserons de vivre dans de telles conditions!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *