Cité scolaire Jacques-Brel : 150 collégiens à la découverte du lycée

“Un élève qui s’inscrit à Jacques-Brel, s’il est motivé, réussira son bac. Il sera aidé et travaillera dans de bonnes conditions. Les classes sont à effectif réduit, l’encadrement est renforcé et on entretient des relations privilégiées avec de grandes écoles et des entreprises. Jacques-Brel est un établissement de proximité qui propose de très nombreuses options et porte des projets ambitieux. Le climat est serein et on constate une progression des résultats.” C’est ainsi que Mme Batailler, la proviseure, présentait la cité scolaire aux collégiens du secteur venus en visite, jeudi dernier. Ceux de René-Cassin (Corbas), Jacques-Prévert (Saint-Symphorien d’Ozon), Louis-Aragon et Paul-Eluard (Vénissieux) -entre autres- avaient répondu à l’invitation. Quelque 150 collégiens ont ainsi rencontré l’équipe de direction, des enseignants et des élèves.
But de cette opération : donner envie aux élèves et à leurs parents de rejoindre le lycée d’enseignement général et technologique ou le lycée professionnel. “L’an dernier, nous avons constaté une légère hausse des inscriptions en seconde générale, précise Mme Copéré, chef de travaux. Nous espérons que cette initiative nous aidera à prolonger cette tendance.”
Les questions des élèves aux adultes ont beaucoup porté sur le règlement intérieur… et sur l’utilisation des portables. Le règlement ressemble à celui du collège, répondait M. Pellat, le conseiller principal d’éducation. “Si un portable sonne ou vibre en classe, il est confisqué. Et c’est à vos parents que nous le rendrons !”
Avant que la question lui soit une nouvelle fois posée, Mme Batailler tenait à dire qu’à Jacques-Brel, “les jeunes filles peuvent s’habiller en jupe. Elles ne sont pas condamnées à porter des survêtements”. D’ailleurs, une “journée de la jupe” le mardi 5 avril donnera l’occasion aux élèves de la formation Carrières sanitaires et sociales de présenter leurs réalisations aux classes de seconde.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *