Connectez-vous avec nous

Bonjour, que cherchez-vous ?

Actus

Une auto-école pas comme les autres

Chaque année, une dizaine de Vénissians environ bénéficient d’une prise en charge pour suivre une préparation au permis de conduire un peu particulière, au sein d’une auto-école sociale. Située dans les murs de la Maison de l’emploi, à Saint-Fons, cette auto-école est soutenue par l’État, la Région et diverses communes, dont la Ville de Vénissieux (le conseil municipal a récemment voté l’octroi d’une subvention de 5 000 euros dans le cadre de la programmation 2 011 du Contrat urbain de cohésion sociale). Les critères d’éligibilité sont assez stricts. Il ne s’agit pas de donner un coup de pouce financier à tous ceux qui cherchent à obtenir le précieux document rose. “Ce serait impossible, on serait complètement débordés, observe Pierre Laplace, coordonnateur des auto-écoles sociales “Innovation et développement”. Nous nous adressons à des personnes qui sont dans une démarche active d’emploi, qui ont donc besoin du permis, mais qui surtout ont besoin d’une pédagogie adaptée pour l’obtenir.”
Cette pédagogie adaptée répond à des problèmes de compréhension en français, des difficultés à gérer le stress, un manque d’autonomie, ou encore un éloignement prolongé de la vie active. “Nous avons par exemple beaucoup de femmes d’une quarantaine d’années qui n’ont jamais travaillé, jamais conduit, et qui ont un besoin urgent de pouvoir conduire pour pouvoir travailler, précise Pierre Laplace. Sans une pédagogie adaptée, ce serait très difficile pour elles d’avoir le permis.”
L’auto-école sociale dispose de son propre parc de véhicules et de moniteurs spécialisés. Les “élèves” sont sélectionnés par des organismes ou des associations comme la Mission locale, le Pôle emploi, la Régie de quartier, le Certa, le CCAS… Les cours ne sont pas totalement gratuits. Une participation de 250 euros est demandée. Le nombre de places chaque année pour les villes de Vénissieux, Saint-Fons et Feyzin est malheureusement limité à une cinquantaine. “Il n’y a aucune entrée directe chez nous, prend soin de souligner Pierre Laplace. Nous ne prenons que les personnes envoyées par nos partenaires. »

Cliquer pour commenter

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Vous aimerez également

Culture

Début juillet, des jeunes des EPJ Léo-Lagrange et Parilly ont tourné un court-métrage dans le cadre des ateliers de La CinéFabrique. Le montage est...

Actus

Dans le cadre des animations d’été, les habitants ont pu peindre l’esplanade du boulevard Komarov, au quartier Pyramide.

Actus

Pendant plus de trente ans, de 1985 à 2015, les archéologues ont multiplié les chantiers de fouilles à l’intérieur et autour du vieux Bourg...

Actus

Après un 14 juillet caniculaire, les Fêtes escales se sont poursuivies avec deux soirées enjouées ayant attiré un public chaleureux.

Actus

La Métropole de Lyon, en lien avec les communes qui la composent, a publié une carte des lieux frais. À Vénissieux, plusieurs options existent...