Après les ouvriers, la crise frappe les agents de maîtrise

En 2010, le nombre d’ouvriers sans qualification inscrits sur les listes du Pôle emploi de Vénissieux a légèrement baissé (- 8 %) par rapport à l’année 2009, pour s’établir à 150. Faut-il y voir le signe que le gros de la tempête économique et financière est passé, que l’emploi redémarre enfin ? Pas vraiment. C’est simplement que les intérimaires, manœuvres et autres personnels pas ou peu diplômés ont été les premiers à subir les ajustements douloureux de la crise. Maintenant, c’est au tour des personnels encadrants de souffrir. Pour preuve : en 2010, le Pôle emploi a observé une augmentation de 19 % du nombre d’agents de maîtrise ! Ils représentent désormais 400 des quelque 5 600 demandeurs d’emplois recensés à Vénissieux.
“C’est une augmentation assez significative, commente Dominique Bidault, la directrice du Pôle emploi. Mais on ne peut pas dire que cela nous surprend. Les entreprises ont d’abord supprimé les postes d’intérimaires, puis les postes en CDD et CDI peu qualifiés. Ces gens ont été mis au chômage dès la fin 2008 et en 2009. On l’a vu de façon très nette sur notre secteur à dominante industrielle. Le ralentissement économique s’installant dans la durée, ce sont maintenant les postes à plus haute qualification, notamment les contremaîtres, qui sont visés. La qualification ne les a pas protégés, elle a juste différé les conséquences de la crise.”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *