Connectez-vous avec nous

Bonjour, que cherchez-vous ?

Culture

Collège Balzac : Un petit air de charango

Depuis plusieurs années au collège Balzac, sous l’impulsion de leur professeur de musique Hélène Leone, des élèves se sont initiés à la musique bolivienne. Les BoliBalzac sont nés, sous le parrainage des Awatiñas, un groupe renommé dans son pays et bien au-delà. Puis les BoliBalzac se sont essayés aux danses andines, avec le soutien de la chorégraphe Kantuta Cavour. Celle-ci n’est autre que la fille d’Ernesto Cavour, grand maître du charango, cette petite guitare bolivienne à cinq doubles cordes, et créateur de nombreux instruments : la guitare muyu muyu, l’estrellita, le celestino, le phalapulo, les zampoñas chromatiques, etc.
Ernesto Cavour est venu saluer les BoliBalzac sur leur lieu de répétition, au collège Balzac, le 26 mai. Il n’est pas là pour donner un récital mais pour travailler avec les jeunes. Après quelques morceaux, démonstration de son art du charango, il explique comment fonctionne le système des doubles cordes et se fait accompagner par une flûte, puis une guitare. D’autres, la flûte de Pan à la main, guettent le moment où Ernesto leur demandera d’intervenir. Finalement, c’est le groupe entier qui se retrouve aux côtés du grand musicien sur la scène.  “L’important, c’est le rythme”, leur assure-t-il. Puis, à la fin de leur petit tour de chant : “Esta bien”.

Après un premier prix obtenu à Saint-Pierre-de-Chandieu, les BoliBalzac vont participer à la fête interculturelle d’Oullins le 8 juin et se produiront le 17 juillet à 19 heures dans le cadre des Fêtes escales.

Cliquer pour commenter

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Vous aimerez également