Distribution de la presse : les ex-SAD dans un « statu quo mortifère »

Une nouvelle fois, les ex-salariés de la SAD sont en passe d’obtenir un délai pour continuer à occuper leurs locaux de la rue Sentuc. Six semaines de répit, avec l’espoir de voir se concrétiser leur projet de Société coopérative d’intérêt collectif (SCIC). Sinon, « ce serait la fin ».

Lire la suite