Connectez-vous avec nous

Bonjour, que cherchez-vous ?

Actus

Santé : le rôle crucial des infirmières scolaires

À Vénissieux, la présence des infirmières scolaires est fondamentale pour dépister les pathologies et sensibiliser les plus jeunes à leur santé.

Infirmières, médecin scolaire et enseignants travaillent de concert pour détecter les problèmes de santé des jeunes Vénissians.

« Le besoin est réel à Vénissieux », estime Audrey Perrimbert. Depuis quatre ans, elle fait partie des huit infirmières scolaires présentes dans les écoles maternelles et élémentaires de la ville. « Il y a un rôle partenarial entre les infirmières, le médecin scolaire et les enseignants », détaille Audrey Perrimbert. Ces derniers sont en contact quotidien avec les enfants et peuvent repérer ceux avec des problématiques de santé.

« Nous avons une présence importante dans les écoles, ce qui nous permet de voir tous les enfants. Cela peut être à la demande des parents ou lors des bilans systématiques dans les classes de grande section et de CE2, poursuit l’infirmière. On réalise alors différents dépistages: vision, bucco-dentaire, audition, graphique, phonologique. » Au moindre problème détecté, l’enfant est orienté vers le médecin scolaire qui fera un bilan plus approfondi et l’orientera vers un autre professionnel de santé si besoin.

Mais à Vénissieux, de nombreux professionnels de santé manquent à l’appel. « Faute d’un suivi régulier, certains enfants ont des soucis bucco-dentaires, de vision, d’audition ou de langage. C’est très long pour avoir un rendez-vous et les difficultés peuvent perdurer. »

Assurer la prévention dès le plus jeune âge

Le service d’infirmières scolaires a été créé par la municipalité de Vénissieux en 1997. Peu de communes disposent d’un tel outil. Dans la plupart des villes, les infirmières sont présentes seulement à partir du collège et sont donc liées à l’Éducation nationale. « La volonté de la Ville a été de mettre en place des actions de prévention et d’assurer un service de proximité. Cela permet d’éviter des problématiques », rappelle Loïc Capdevilla, directeur adjoint du service municipal prévention-citoyenneté.

Le rôle de prévention des infirmières scolaires ne se limite pas aux visites médicales. Lors d’actions collectives dans les classes, elles éduquent les enfants à la santé individuelle et leur donnent de nombreux conseils sur leur rythme de vie. « Avec l’atelier santé-ville, nous les sensibilisons aux risques des écrans, du manque de sommeil, de la mauvaise alimentation, nous leur parlons également de la puberté et du harcèlement scolaire », liste Audrey Perrimbert.

Les infirmières proposent en outre une veille sanitaire et une aide psychosociale, si un enfant à « un contexte de vie compliqué comme de la maltraitance ». Elles organisent des séances de vaccination et participent à la mise en place de protocoles pour les enfants porteurs d’une pathologie comme des allergies alimentaires ou l’asthme. Des missions nombreuses et larges pour ces infirmières qui ont un rôle crucial au sein des établissements scolaires vénissians.

Cliquer pour commenter

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Vous aimerez également

Actus

Avec sa coéquipière de l'OL Eugénie Le Sommer, la Vénissiane Amel Majri a décidé de s'engager contre le harcèlement en milieu scolaire. Deux champions...

Actus

Au collège Aragon, la journée nationale de lutte contre le harcèlement scolaire a été marquée par de nombreux temps forts, notamment un flash mob...