Hugo Vogel (OL) : encore un talent passé par Vénissieux

Pas encore 18 ans, et déjà intégré quelques minutes avec les pros de l’OL en coupe d’Europa, Hugo Vogel a démarré le foot à Vénissieux. Décidément, la formation, sauce vénissiane, a du bon.

Hugo Vogel, la surprise du chef. S’il n’est entré que cinq bonnes minutes durant le match de 5e journée d’Europa League avec l’OL face à Brondby, au Danemark, jeudi 25 novembre, Hugo a marqué les esprits. En effet, tout est allé très vite pour l’ancien Vénissian qui a démarré à 6 ans à l’US Vénissieux. « Cinq jours seulement après avoir participé à sa première séance d’entraînement avec les pros, l’international U18 français (7 sélections) a été convoqué par Peter Bosz pour compléter l’effectif lyonnais, privé de Jérôme Boateng (mis au repos), de Sinaly Diomande et de Léo Dubois (blessés) », a indiqué le site du club lyonnais.

Arrivé à l’Olympique Lyonnais en juillet 2013 à l’âge de 9 ans, le latéral gauche a intégré, dès la préparation, la réserve lyonnaise, et se faisant remarquer par un but lors du dernier match amical contre Hauts-Lyonnais (1-1). Récompensé de ses bonnes performances, il est aujourd’hui le seul joueur de la génération 2004 en compagnie de Chaïm El Djebali et Mohamed El Arouch à avoir disputé des rencontres en National 2 (6 matchs). Cette saison, il s’est aussi illustré par une réalisation en U19 contre Bourg-en-Bresse (2-1).

Nordine Benamar, son premier entraîneur à l’US Vénissieux, se souvient : « À l’époque, nous organisions des portes ouvertes aux tout petits, des 5 ans aux 6 ans, en fait de l’éveil. Les samedis matins, au stade Laurent-Gérin, nous mettions en place des entraînements réservés aux ‘bourgeons’. J’avais déjà deux ou trois joueurs qui se sont distingués depuis, notamment Marwane Tahar qui a signé à Bordeaux, et Hugo Vogel. Au bout de quelques entraînements, j’ai bien vu que Hugo était déjà ‘plus éveillé’ et plus mature que ses partenaires. Et incontestablement, plus solide physiquement. Il a très vite été surclassé chez les U8 avec Maurice Persch, puis en U9 avec Esparcieux. Très à l’écoute et très travailleur, il s’est fait repérer par l’OL, notamment grâce à René Duplessy, prof de techno à Elsa-Triolet et recruteur du club olympien. Ensuite, tout s’est enchaîné et cela continue, avec cette première sélection avec l’équipe fanion de l’OL. Hugo est déjà international en équipe de France chez les jeunes… Sincèrement, ça fait très plaisir pour les éducateurs et formateurs que nous sommes. »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *