Pass sanitaire : dans les bars et restaurants vénissians, pas de passe-droit

« Depuis le 9 août, pas de test valide, pas de pass… pas de place ». Il y a unanimité sur la question chez les restaurateurs que nous avons rencontrés. La peur de l’amende et des sanctions encourues fonctionne à plein.

Ancien restaurateur vénissian désormais installé à la lisière entre Vénissieux et Lyon 8e, Michel s’en explique. « On doit s’assurer que les clients montrent un pass sanitaire valide. Sans ce contrôle, je m’expose à une mise en demeure, puis à une fermeture administrative de mon « Gratin Lyonnais ». Et si l’infraction est constatée à trois reprises en 45 jours, je risque 9.000 euros d’amende et un an de prison. Je respecte le choix des gens qui ne veulent pas se vacciner, mais je ne veux prendre aucun risque. Sans présentation du pass, pas question de laisser quelqu’un boire un café en terrasse. Ni même profiter de mes toilettes ».

Au Café du Parc, dans le centre de Vénissieux, Hedi Marouani s’inquiète du niveau de fréquentation de son établissement. « L’obligation de présenter un pass ou un test a quasiment fait disparaître mes habitués du mois d’août. J’ai bien peur de ne pas retrouver une activité normale en cette rentrée. »

Du côté de Parilly, au Bon Accueil, l’affichette, bien mise en évidence par les gérants, est explicite. « Suite aux mesures gouvernementales, merci de présenter votre pass sanitaire pour accéder aux restaurants. » « Même en terrasse, le sésame est exigé, précise le responsable. On va attendre la fin de la première quinzaine de septembre pour en voir les effets. » À quelques foulées de là, la Brasserie du parc adopte la même ligne de conduite.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *