Festival Essenti’Elles : les films de poche des EPJ

Dans le cadre du festival Essenti’Elles, les jeunes des 6 EPJ de la ville ont réalisé des films de poche en relation avec des figures féminines célèbres. Les voici !
Les enfants ont reçu un prix pour leurs films, remis hier à l’hôtel de ville – Photo Yves Ricard

Crise sanitaire oblige, le festival Essenti’elles se déroule cette année en version numérique. C’est dans ce cadre que les jeunes des six Équipements Polyvalents Jeunes (EPJ) de la ville ont réalisé des films de poche, en relation avec des figures féminines célèbres, choisies pour renommer leurs équipements.

Ainsi, l’EPJ Parilly a raconté l’histoire d’Angela Davis, l’EPJ Pyramide celle de Marie Curie, l’EPJ Charréard celle de Wendy Renard, l’EPJ Léo-Lagrande celle de Kathrine Switzer, et l’EPJ Darnaise celle de Gisèle Alimi. Tous ont remporté un prix : le prix Engagement et coup de cœur pour Parilly, le prix du Scénario pour Pyramide, le prix de la Démarche collective pour Charréard, le prix des Acteurs et de l’image pour Léo-Lagrange, et le prix Mise en scène et montage pour Darnaise. Ces récompenses ont été remises hier en fin de journée à l’hôtel de ville par Michèle Picard, maire de Vénissieux, en présence de ses adjoints et adjointes Yolande Peytavin, Bayrem Braïki et Nacer Khamla.

Ces films ont été mis en ligne sur le site Internet de la ville. Les voici :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *