Défilé de la Biennale de la danse : marche et rêve

On oublie souvent, devant la qualité professionnelle des défilés de la Biennale de la danse, que c’est avant tout du travail réalisé par des amateurs. Des amateurs que l’on salue. Dimanche dernier, dans les rues du Charréard, ils ont garanti sans broncher et toujours le sourire aux lèvres le bon déroulement de la chorégraphie. Malgré le stress et la chaleur. Ce 9 septembre, pour le galop d’essai vénissian avant la grande épreuve lyonnaise du 16 septembre, les quelque 180 participants ont vraiment fait preuve d’une grande ténacité. Pilotés par les compagnies Traction Avant et Virevolt, sur le thème de la révolte et du rêve, ils ont dû à la dernière minute modifier leur trajet car les deux grandes roues sur lesquelles évoluent les acrobates posaient des difficultés pour le franchissement des lignes du tramway. Et ils ont assuré !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *