Patience, la fibre avance

C’est un euphémisme de dire que l’attente est forte. Mais le déploiement de la fibre optique tarde pour ceux qui patientent depuis des années avec une connexion internet lente et instable. À quand le très haut débit pour tous ? En 2020 si tout va bien, a répondu le 14 février le représentant d’Orange lors d’une réunion publique organisée par la Ville.

Le 14 mars, la salle du conseil de l’hôtel de ville était littéralement pleine à craquer. La raison : une réunion publique pour faire le point sur l’installation de la fibre optique dans la commune. Étaient notamment présents les représentants des deux opérateurs en charge de son déploiement, Orange et SFR. La réunion était à l’initiative de la municipalité, qui a pourtant cédé sa compétence sur le très haut débit (THD) à la Métropole en 2011. S’il a fallu ajouter des chaises pour accueillir plus de 150 personnes parfois bien remontées, c’est que le sujet tient particulièrement au cœur des Vénissians. “Le déploiement du réseau très haut débit est en cours sur la Ville. Il répond à l’attente de nombreux habitants, qui en font souvent la demande dans les conseils de quartier, a souligné le maire Michèle Picard. Cette réunion, qui vous est adressée, est avant tout pratique. Je sais que les habitants s’interrogent sur la marche à suivre.”

Une très forte attente…
Dans la salle, on acquiesce… et l’on s’impatiente parfois. “Chez nous, la fibre, on l’attend depuis des années, et on ne sait toujours pas quand on y aura droit, résume un habitant de Parilly. Certains quartiers sont déjà équipés, d’autres pas. On est vraiment dans le brouillard. Alors en attendant, on patiente avec une connexion digne des années 2000.” D’autres habitants, contactés via un appel à témoignage lancé sur les réseaux sociaux par Expressions, témoignent des mêmes griefs. “J’ai habité longtemps avenue Jules-Guesde et cette rue pourrait être déclarée sinistrée en termes de connexion ! Elle était tellement lente qu’il m’était impossible de recevoir la télévision via ma connexion internet”, assure Jérémy. Ce que confirment plusieurs riverains du secteur. Cécile, Vénissiane depuis dix ans, s’inquiète dans les mêmes termes de la qualité du signal rue du Clos-Verger, à côté du parc de Parilly (lire ci-dessous). Pour regarder la télévision en “replay”, elle doit utiliser tablette ou smartphone avec le réseau téléphonique 4G. Et après avoir déménagé rue Paul-Verlaine, dans le quartier du Moulin-à-Vent… même punition. S’il fallait un chiffre pour résumer ces témoignages, ce serait celui du pourcentage de foyers bénéficiant d’un accès à un débit supérieur à 100 Mégabits. En 2015, il n’était que de 56,5, % selon l’Observatoire national du très haut débit. À l’été 2017, il atteignait à peine 5 % de plus. Mais ces chiffres sont principalement dus à la présence du câble, non à celle de la fibre. À Vénissieux, seuls 16,3 % des foyers bénéficiaient à l’été 2017 de la fibre optique.

… Et un déploiement inégal
Mais que faut-il donc faire pour bénéficier de ce Graal numérique tant convoité, et quand sera-t-il disponible dans mon salon, s’interrogent en cœur les participants à la réunion. Difficile en fait de donner une réponse claire. Et tout le monde ne sera pas logé à la même enseigne. Dans ce dossier très technique, les cas particuliers sont légion. Tout au plus peut-on supposer que d’ici 2020, comme l’avance Stéphane Penin, directeur des relations avec les collectivités locales d’Orange, le déploiement sera terminé à Vénissieux. “Si toutes les conventions syndics-opérateurs ont été signées, et qu’aucun problème technique majeur ne s’est présenté”, s’empresse-t-il de préciser. Tandis que Chadia Boussalla, responsable du pôle Back-Office régional chez SFR, rappelle que la loi interdit aux opérateurs — protection de la concurrence oblige — de communiquer de manière trop précise sur les dates et les lieux de déploiement.

On notera aussi que sur l’ensemble de la métropole lyonnaise, ce sont les opérateurs privés qui sont en charge, via une délégation de service public, du déploiement du très haut débit. Ils agissent dans le cadre du Plan national “France Très Haut débit”, qui vise à couvrir l’intégralité du territoire français d’ici 2 022. Le déploiement a donc lieu en fonction de leurs contraintes techniques et commerciales. “Ce qu’il faut comprendre, c’est que les opérateurs se sont engagés à déployer 100 % de la commune, qu’il s’agisse de logements collectifs ou de maisons individuelles”, a toutefois rappelé Bruno Cuq, responsable de l’aménagement numérique du Grand Lyon. Qui précise aussi que “d’ici 2022, il reste encore 800 000 logements et locaux à équiper sur la Métropole. C’est pour cela qu’il faudra encore attendre plusieurs années avant que tout soit terminé”.

Et Vénissieux ? La commune fait partie des sept villes de la Métropole situées en “zone très dense”, dans lesquelles l’ensemble des opérateurs français peut contribuer au déploiement du réseau. Mais ce sont seulement Orange et SFR qui sont en charge de l’installation de la fibre au niveau de la voirie, Orange en effectuant la majeure partie. Quant à Free et Bouygues Telecom, on peut retrouver leurs équipements dans les installations de certains immeubles. Si l’un d’entre eux est votre fournisseur d’accès ADSL, il est toutefois possible pour que vous deviez changer d’opérateur pour bénéficier de la fibre.

“Il y a vraiment un besoin de dialogue entre les usagers, qui sont devenus des clients, et les opérateurs. On constate le besoin d’une véritable relation, d’explications, a conclu le second adjoint Pierre-Alain Millet à la fin de la réunion.

Plus de la moitié des Vénissians ont accès au très haut débit
Plus de la moitié des Vénissians ont accès au très haut débit

Témoignage : “Ma connexion se dégrade avec le temps”


 Cécile, Vénissiane depuis dix ans, a vu les performances de sa connexion ADSL baisser au gré de ses déménagements. Et toujours pas de fibre optique !

J’habite à Vénissieux depuis environ dix ans. Au début, j’ai emménagé du côté de la Route de Vienne, près de l’hôpital Saint-Jean-de-Dieu, puis je me suis déplacée de quelques rues à la cité Mozart-Verlaine. Dans ce secteur, nous n’avons jamais eu aucun problème de connexion, sans pour autant avoir la fibre. La connexion wifi était parfaite, nous avons toujours eu accès à la télévision via notre fournisseur d’accès internet.

Et là, de fin octobre 2017 à aujourd’hui, nous avons habité au bord du parc de Parilly, rue du Clos-Verger. La distance était faible, mais tout a basculé ! La connexion était beaucoup plus fragile, et notre opérateur a été dans le regret de nous informer que nous ne pourrions plus bénéficier du service de télévision via leur box… Lorsque l’on a goûté longtemps au plaisir des 25 chaînes, au luxe du “replay”, autant vous dire que les soirées sont beaucoup moins télévisuelles… mais à regret !

Depuis, j’ai regardé la télévision en “replay” depuis d’autres appareils (tablette, smartphone). Mais avec le confort visuel en moins. Et quand j’ai posé la question à l’opérateur, il m’a dit textuellement qu’il n’était “pas prévu que les débits soient augmentés de sitôt”. Cette semaine, j’ai encore déménagé rue Paul-Verlaine (quartier du Moulin-à-Vent). Même punition !

On contraint presque la population à abandonner la télévision par antenne au profit des médias numériques, à renfort de grandes campagnes de communication. Et une fois que l’on y a pris goût, il nous faut y renoncer. Pourvu que la situation s’améliore rapidement !

 

En pratique


● La fibre, pour quoi faire ?
Surfer à la vitesse de l’éclair, télécharger (légalement !) des films en quelques secondes, regarder la télévision en “replay” ou en “streaming”, jouer à des jeux en réseau, utiliser des logiciels en ligne, partager des vidéos, des photos, téléphoner en visioconférence… entre autres !

● Suis-je éligible ?
Pour savoir si mon logement est éligible à la fibre, contacter directement les opérateurs, soit par téléphone, soit via leur site internet, dont la réponse est immédiate (mais parfois imprécise). Les sites web des opérateurs vous permettent aussi de suivre l’avancée des travaux, et d’avoir une idée de la période à laquelle votre foyer sera raccordable. En outre, ils proposent aussi l’inscription à un système d’alerte par email. Cette inscription ne vous engage pas à prendre un abonnement.
Orange : https://reseaux.orange.fr ou composer le 3900
SFR : www.sfr.fr ou composer le 1099
Free : www.free.fr ou composer le 1044
Bouygues Telecom : www.bouyguestelecom.fr ou composer 1064
Sites effectuant un test multi-opérateur : www.degrouptest.com/ ou www.ariase.com/

● La fibre est dans ma rue, que faire?
Pour autoriser le déploiement de la fibre optique dans un immeuble collectif ou un lotissement privé, il est indispensable de donner procuration au président des copropriétaires, lors de l’assemblée générale, pour qu’il signe une convention entre les copropriétaires et l’opérateur. Pour les habitations où le nombre de logements est inférieur à douze (villas, petites copropriétés), les personnes intéressées doivent contacter directement les opérateurs (voir plus haut).

 

Définitions


● Un réseau très haut débit (THD) permet d’envoyer et de recevoir par internet un grand nombre de données (documents, photos, vidéos…), dans un temps très court. Son débit est supérieur à 30 mégabits par seconde. Plus le débit est élevé, plus le téléchargement des données est rapide. Le THD peut transiter via le réseau téléphonique classique, le câble, la fibre optique, le satellite ou les réseaux hertziens.
● Une fibre optique est un fil en verre ou en plastique très fin qui a la propriété d’être conducteur de la lumière et de servir dans la transmission de données. Elle offre un débit d’information nettement supérieur à celui des câbles coaxiaux et peut servir de support à un réseau par lequel transitent aussi bien la télévision, le téléphone, la visioconférence ou les données informatiques.
● Une connexion ADSL est une connexion internet qui utilise un protocole de transmission numérique à haut débit (HD) qui transite par le réseau téléphonique. Sa puissance dépend notamment de sa proximité par rapport au répartiteur de signal du fournisseur d’accès.
● Le streaming est une technique de lecture en ligne et en continu de données multimédias (films, musique, émissions de radio, etc.). À ne pas confondre avec la technique du téléchargement, qui impose à l’utilisateur de stocker l’ensemble des données sur l’ordinateur avant de les utiliser. Netflix, CanalPlay, Amazon Vidéo, Youtube, Dailymotion, Deezer ou Spotify (entre autres) utilisent le streaming pour diffuser  leurs contenus.

 

Une pensée sur “
Patience, la fibre avance

  • 23 novembre 2018 à 13 h 40 min
    Permalink

    On en sait pas plus !!!!!
    Quand auront nous la fibré à la résidence de Parilly rue Joseph Deschamps ????

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *