Un nouveau souffle pour la Régie de quartier Armstrong

C’est un nouveau départ pour la Régie de quartier Armstrong. L’entreprise d’insertion, qui accompagne au quotidien plus d’une centaine de personnes « très éloignées de l’emploi » en leur offrant de véritables contrats de travail, vient d’emménager dans de nouveaux locaux, plus spacieux et plus fonctionnels, situés dans le parc d’activités Bourdarias aux Minguettes. « Nous passons de 200 m2 à 340 m2. Nos anciens locaux étaient répartis en quatre appartements différents, des F1 et des F2, alors qu’ici le propriétaire nous a permis de participer à la composition des différents espaces, se réjouit la présidente, Leila Dahmani. Le premier étage accueillera l’administration et le pôle informatique, tandis que les ateliers et les activités de formation auront lieu au rez-de-chaussée.

« Plus que jamais, nous avons besoin de structures comme la vôtre. Elle lie et elle rapproche, elle tend une main et elle rassemble. Elle joue son rôle d’acteur de l’insertion, au sein du partenariat local », a assuré le maire, Michèle Picard, lors de l’inauguration le 22 mars dernier. Et de rappeler, face aux nombreux élus et personnalités présentes que, en 2016, 129 personnes ont été salariées en insertion, 52% étant bénéficiaires des minimas sociaux, tandis que 61% étaient chômeurs de longue durée, et 58% habitaient des quartiers classés Politique de la Ville. « L’insertion, pour moi, c’est un réseau d’acteurs qui doivent aider les Vénissians à s’en sortir », a souligné pour sa part Leila Dahmani.

La Régie de quartier peut donc envisager la poursuite de ses activités avec sérénité. Plusieurs conventions ont d’ailleurs été signées. La première, conclue avec Pôle emploi, doit former des chômeurs à la recherche d’emploi : rédaction de CV, lettres de motivation, simulations d’entretiens d’embauche. Un conseiller Pôle emploi sera présent deux demi-journées par semaine. D’autre part, une sensibilisation à l’utilisation des outils informatiques désormais indispensables pour utiliser les services de Pôle emploi sera mise en place. Un « job dating », à savoir une séance de recrutement par petits groupes en direct avec des employeurs, sera également proposé tous les mois dans les locaux de l’association. Il sera ouvert à tous, bénéficiaires ou non.

Dans un autre registre, la régie a signé une convention avec l’association vénissiane Vigilance, qui lutte contre les discriminations. L’objectif est d’aider une trentaine de personnes à les combattre au quotidien, notamment dans leurs recherches d’emploi. « Certains les subissent et se découragent à l’avance, tandis que d’autres arrivent à faire avec. Mais beaucoup de personnes ont besoin d’apprendre à les identifier pour mieux s’en affranchir », juge la présidente.

2, rue Gabriel-Bourdarias – Tél. : 04 72 21 03 07


La régie de quartier dispose désormais de 340 m2 de locaux, plus fonctionnels que les anciens

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *