Attention, travaux… d’été !

visite chantier ecole H.Wallon. 13/07
Le 13 juillet, Michèle Picard à effectué sa traditionnelle « tournée » des chantiers d’été conduits par la Ville, en compagnie d’adjoint(e)s et de techniciens municipaux. La visite a débutée au groupe scolaire Henri-Wallon, où les directions du Patrimoine et du Cadre de vie  et le service des Espaces verts procèdent à d’importants travaux de rafraîchissement de l’école élémentaire (réfection des sols, peinture de l’ensemble des locaux, remplacement des luminaires…) et au remplacement de la clôture d’enceinte côté rue Komarov, avec création d’un nouveau muret (voir photo).

Un Légo géant
Etape suivante : le chantier de la seconde chaufferie biomasse. Là, le maître d’ouvrage est Vénissieux Énergies, la ville étant « autorité délégante ». Impressionnant jeu de Légo, que cet assemblage de pans de murs de béton préformés. Contrainte spécifique, la construction se déroule sur un site en exploitation ! « L’objectif est de disposer, au 1er janvier 2017, d’une mixité énergétique du réseau de chaleur avec 58% d’énergie renouvelable et une baisse de la facture de l’ordre de 16% par rapport à 2013, explique Nicolas Fourches, responsable adjoint au Service travaux de Dalkia. Et on est dans les temps ! »

travaux construction chaufferie biomasse aux Minguettes. Visitre de chantier

Un jeu d’enfant connecté
Direction le quartier du Moulin-à-Vent, pour une visite guidée par Virginie Girardeau, jeune technicienne du service des Espaces verts. Pour l’ouverture à la rentrée prochaine de nouvelles classes maternelles dans le groupe scolaire Georges-Lévy, la Ville installe une aire de jeux sur un sol amortissant en gazon synthétique. La structure, avec une petite cabane en hauteur, un toboggan et un panneau d’escalade est, d’un côté sur le thème du Vilain petit canard et, de l’autre, sur celui de La petite sirène. De chaque côté, un flashcode permettra d’accéder à un lien sur internet où ces deux contes d’Andersen seront racontés en ligne. Une manip’ qui sera opérée grâce aux tablettes des enseignants, les enfants de 2 à 6 ans étant théoriquement dépourvus de smartphones…
Retour en centre-ville, à la crèche Berlingot. Aurélien Garanjoux, du pôle Études et travaux, montre les travaux menés par la direction du Patrimoine dans la halte-garderie de la rue Victor-Hugo. Peinture des murs, remplacement des sols PVC, des plafonds, des portillons en bois, rénovation de la ventilation, de l’électricité et de l’isolation… En septembre, les bouts de chou feront leur « rentrée » dans du tout neuf tout beau !

visite Chantier de l'Žcole Flora Tristan, 13 juillet 2016
Floran-Tristan, la belle nouvelle
En revenant vers la chaufferie municipale, visite du chantier de la 21e école publique de Vénissieux, qui accueillera 380 élèves à la rentrée. Pour l’instant, ce sont des engins de terrassement qui circulent sur le parvis côté rue Guy-Fischer et des ouvriers qui s’affairent dans la cour de récréation. « La construction de cette nouvelle école présentait plusieurs défis, confie Alain Valéry, le directeur du Patrimoine. Un terrain en pente, le voisinage d’autres chantiers et des délais impératifs, car la rentrée ne sera pas décalée ! » De grands espaces, un terrain de sport en terrasse, des toits végétalisés, 25 places de stationnement en sous-sol pour les équipes pédagogiques, de grandes classes lumineuses avec de nombreux rangements pour les travaux d’élèves et un point d’eau dans les six classes de maternelle, des salles polyvalentes pour les arts plastiques, deux BCD, des locaux spécifiques pour le périscolaire… J’en connais qui vont demander leur mutation à Vénissieux ! Les façades ont été traitée en bardage alu en étage, et en briques au rez-de-chaussée, clin d’œil à l’architecture des maisons de ville environnantes. Coût de l’opération : 14 millions d’euros. « La Ville continue d’investir pour les enfants et l’éducation, pour l’avenir, malgré les contraintes budgétaires liées aux baisses de dotations, explique le maire. Le groupe scolaire Flora-Tristan est le plus gros investissement de ce mandat, et le résultat va être superbe. »

Une maintenance municipale anticipée
« Je suis très fière de l’énorme travail accompli par les agents municipaux lors de ces travaux estivaux, poursuit Michèle Picard. Vénissieux est l’une des rares communes à comprendre encore autant d’agents techniques municipaux : des plombiers, des électriciens, des chauffagistes… C’est un atout qui nous permet d’éviter l’externalisation de la maintenance de nos équipements publics. » La priorité donnée à l’intervention des équipes municipales est intégrée en amont, dans le cahier des charges des projets de constructions. Ainsi, pour le groupe scolaire Flora-Tristan, ce critère d’un entretien réalisable par les services de la Ville a été intégré dès le concours d’architecte, au même niveau que les critères de sécurité ou d’accessibilité des locaux. Selon Alain Valéry, « les ouvriers et techniciens de la collectivité peuvent ainsi aisément intervenir sur les installations électriques ou thermiques, par exemple, sans passer par une prestation extérieure ou commander des pièces chères. »

 

Photos Raphaël Bert – Expressions

3 pensées sur “
Attention, travaux… d’été !

  • 30 août 2016 à 15 h 49 min
    Permalink

    Pouvez-vous préciser de quelle école il s’agit ? Plusieurs groupes scolaires sont cités dans l’article.

  • 30 août 2016 à 15 h 48 min
    Permalink

    Pouvez-vous préciser de quelle école il s’agit ? Deux groupes scolaires sont cités dans l’article.

  • 30 août 2016 à 15 h 06 min
    Permalink

    Bonjour je dois travailler dans cette école mais impossible de trouver l adresse cordialement

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *