« Déployons nos ailes » combat les préjugés

Capture d’écran 2016-06-06 à 18.01.08

Faire évoluer les représentations des jeunes filles et garçons sur les métiers dits « sexués », tel est le principal objectif du programme « Déployons nos ailes », piloté par l’association IMS Entreprendre pour la Cité Rhône-Alpes, en partenariat avec les académies de Lyon et de Grenoble. Le 2 juin dernier, le site Enedis de Vénissieux (anciennement ERDF) accueillait des élèves de 3e du collège Paul-Éluard. Des élèves convaincus que garçons et filles peuvent faire le même travail. Fatmagül, 15 ans, précise « que le plus important n’est pas de savoir si nous pouvons accéder à un travail manuel ou autre, mais qu’il nous plaise. A notre âge, il est difficile de se projeter ». Inès de son côté émet quelques réserves : « Je ne vois pas un garçon se lancer dans une formation d’esthétique ! »

Quatre ateliers étaient proposés aux collégiens : monter dans une nacelle à 15 mètres du sol pour réparer des réseaux aériens, simuler la mise en service d’un compteur électrique, découvrir la voiture électrique ou encore utiliser un groupe électrogène.
Avant que les élèves ne soient accueillis sur le site, des professionnels d’Enedis sont intervenus au collège. En amont de cette rencontre, les adolescents avaient travaillé avec leurs professeurs principaux, Zvezdana Lisi (Espagnol) et Fabien Vadot (Mathématiques), sur la discrimination et les différences de métiers entre femmes et hommes. Car même si l’on observe une évolution progressive des comportements, les stéréotypes ont la vie dure.  « Les filles choisissent très peu les métiers dans l’industrie… Or l’entreprise a la volonté d’embaucher les femmes », déplore Cécile Varaldi, d’Enedis.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *