Coopération économique : 25 entreprises vont s’engager avec la Ville

Charte entreprise  -03
Lors d’un forum de découverte des métiers de l’industrie, à la salle Joliot-Curie

 

Grandes et petites, de taille intermédiaire, spécialisées dans divers secteurs d’activité, de l’industrie aux services en passant par la grande distribution, implantées dans tous les quartiers de la ville, elles sont vingt-cinq à avoir pris date avec la Ville de Vénissieux. Vendredi prochain, ces 25 entreprises signeront une charte de coopération avec le maire.

“L’idée a germé au moment où nous réfléchissions au plan de mandat, rappelle Michèle Picard. Nous avions beaucoup de retours concernant des élèves de 3e qui n’arrivaient pas à trouver des stages de découverte professionnelle. Si vous n’avez pas de réseau, c’est très difficile en effet. Il fallait rapprocher les jeunes Vénissians de nos entreprises. Ensuite, d’autres idées et objectifs sont venus se greffer pour aboutir à cette charte.”

Parmi les signataires, on retrouve tous les grands noms du tissu économique vénissian (Renault Trucks, Carrefour, Aldes, Bosch, Serfim…) mais également des sociétés moins connues, à l’image de Charco.net et Lorge, deux agences de communication.

Le premier objectif est de “favoriser la formation, la découverte des métiers et l’apprentissage”. Outre l’accès aux stages, premier pas vers le monde du travail, il s’agit de faciliter les visites d’entreprises, et d’une façon plus générale de multiplier les initiatives pouvant jeter des passerelles entre la jeunesse et les acteurs économiques. “Récemment, Renault Trucks a ouvert ses portes à un groupe de demandeuses d’emploi, et Pizzorno a participé à une réunion d’échanges sur les outils de recherche d’emploi, voilà deux exemples qui pourraient essaimer”, souligne Djil Ben Mabrouk, adjoint au maire en charge de l’emploi et du développement économique.

Mais la charte de coopération va plus loin. Elle entend faire des entreprises de véritables partenaires, avec une approche transversale et partagée des enjeux communaux en matière d’urbanisme, de transports en commun, d’écologie… “J’ai toujours considéré les entreprises comme des acteurs à part entière de la ville, de son dynamisme et de son rayonnement, ajoute le maire. Elles ne sont pas de simples consommatrices de la commune. Elles participent à son développement, elles ont certes un rôle économique, mais elles exercent également une fonction civique auprès des habitants.”

Tous ces objectifs, cela va sans dire, seront poursuivis avec les partenaires historiques de la ville que sont Pôle emploi, la Mission locale, l’association des entreprises de Vénissieux (AEVE), la CCI, la Région Rhône-Alpes, les organismes de formation comme le Certa et l’Afpa… “Il ne s’agit pas de se substituer aux acteurs traditionnels de l’emploi, poursuit Michèle Picard, mais d’agir en complémentarité.”

Un premier bilan de cette charte de coopération sera dressé d’ici deux ans.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *